mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Of Death Metal

Archives des mots-clés : Of Death Metal

Souscrire au flux

Royal Republic

Quelle bonne surprise ! Lors des premières secondes d’"All Because Of You", j’ai tout de suite pensé qu’il s’agissait du nouveau projet de Dick Valentine, le charismatique chanteur d’Electric Six, cette façon de chanter à la Jello Biafra… J’ai immédiatement revu mes préjugés sur ce produit trouvé dans ma boîte aux lettres, et voici ce que j’en déduis: 1- "All Because Of You" : les paroles sont claires : It’s time to go c-c-c-craaaazyyyyy ! Parions que vous vous retrouverez nu(e) à sauter partout sur votre lit. Les quelques autres commentaires se trouvent dans le premier paragraphe. 2- "President’s Daughter" : un riff de guitare que Tom Morello ne renierait pas, la structure est simple : riff, chant, la guitare répond, re-chant et on balance le refrain. Il y a les chœurs à l’arrière qui soulignent bien. On ne relâche pas la tension. 3- "Walking Down The Line" : ces zigottos sont clairement là pour détrôner The Hives, ce titre en est la preuve. Royal Republic est assurément en bonne voie de le faire avec ses guitares incisives et survoltées, l’une répondant au riff de l’autre. 4- "21st Century Gentlemen" : « ‘cause I’m a man, I don’t expect you to understand / ‘cause I’m a man and I do wanna you because I can ! ». Le décor est donc posé, la messe est dite. 5 - "The Royal" : petit punk rock de 1’33’’ qui remet les pendules à l’heure, écoute durant laquelle je me dis que même Eagles Of Death Metal ont des concurrents sur leur terrain, avec l’expérience en moins assurément. Lire la suite »

Eagles of Death Metal

Quand on évoque Eagles Of Death Metal, certains parlent d'un groupe secondaire servant simplement à Josh Homme à s'amuser quand il s'embète entre deux tournées, mais ce soir et après trois albums seulement Lire la suite »

Nosfell

Quelqu’un d’entre vous parle-t-il le Klokobetz ? Non ? Dommage, vous n’allez alors pas comprendre les textes et les messages de Nosfell qui utilise cette langue pour accompagner sa musique. Il a lui-même inventé cette langue qui proviendrait de la lointaine planète Klokochazia. D’entrée de jeu, vous conviendrez de l’originalité du musicien français. Cette langue qu’il mélange à l’anglais où l’on retrouve quelques sonorités françaises, allemandes et orientales lui offre une liberté d’expression sans fin. Il peut se laisser aller à des délires vocaux les plus fous et ainsi s’éclater sans limites. Ne croyez pas non plus que l’artiste se moque de vous en chantant n’importe quoi, toutes les paroles sont écrites d’abord en français avant qu’il les traduise en Klokobetz. Ce n’est pas de l’impro, ni du yoghourt, mais bel est bien du Klokobetz ! En écoutant l’album, Nosfell nous invite à le suivre dans son long périple mélodieux jusque sur Klokochazia, accrochez-vous au tapis, nous décollons. Lire la suite »

Revenir en haut de la page