mercredi , 21 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : États-Unis (page 3)

Archives des mots-clés : États-Unis

Souscrire au flux

Shy Child

Le nouvel album du duo brooklynien Shy Child porte bien son nom: "Liquid love". Plus de légèreté, plus pop que les précédents opus, il y a de quoi être déconcerté. Sur scène, ils rappellent Lire la suite »

The Drums

The Drums, quatuor de Brooklyn et buzz du moment, se sont produits au Montreux Jazz Café le lundi 5 juillet. L'énergie les caractérisant s'est déversée sur ce lieu et touché le public de plein fouet. Jeunes mais déterminés, The Drums savent sans problème assurer un concert de la première à la dernière minute. Toutefois, ne s'agit-il que d'un feu de paille? Nous le verrons très bientôt. En attendant, les sympathiques membres du groupe nous ont accordé un entretien. Lire la suite »

You Say Party We Say Die

You Say Party We Say Die, ou les maudits du rock électronique. Après leur interdiction de jouer aux Etats-Unis en 2006 et ce jusqu’en 2011, le groupe canadien peut maintenant se targuer de bien porter son nom. Tragiquement …En tournée pour ce troisième album « Xxxx », leur batteur Devon Clifford s’écroule en plein concert suite à un accident vasculaire cérébral. Il meurt deux jours après, le 18 avril dernier. Toujours pas de tournée américaine donc. L’européenne est elle aussi, pour cause, annulée. Cependant, ce dernier opus mérite notre concentration…musicale. La formation dance-punk de Vancouver revient avec un troisième essai plus abouti XXXX. Ou "Love", pour la traduction. Le tabou par procuration ? Encore et toujours un groupe de dance-rock reprenant les codes des années 80, ses synthés rétros et porté par une voix féminine forte (voir Chew Lips, New Young Pony Club, The Yeah Yeah Yeahs). La comparaison est, pour le coup, évidente : Siouxsie and the Banshees pour la voix, déjà, et le côté plus punk et dramatique que les confrères susmentionnés. Car la voix de Becky Ninkovic porte clairement ce côté inquiétant, révolté, à bout de souffle, proche du funeste parfois. Les dix titres composant l’album possèdent cette dichotomie affiliée à la new wave : dansant versus très grave. Non seulement dans les lyrics, qui se font plus matures, mais également dans cette alternance de tempos constante. Lignes de claviers glaçantes et riffs de guitares tranchants. Coincés dans un espace temps pile entre Joy Division et New Order. Peut-être aussi leur histoire récente est-elle étrangement liée à ce mélodrame omniprésent Lire la suite »

Lords of Altamont

La première soirée du festival Impetus attaque fort. Nouveauté remarquable dans le paysage des festivals atypiques d’Europe, cet événement qui se veut ouvert et bruyant semble bien tenir ses promesses après une seule soirée. Vivement la suite! En bonus, les Lords of Altamont en interview ci-dessous. Lire la suite »

The Sad Riders

On vous le disait, le folk-rock est décidément revenu en force ces derniers temps. Si nos amis suisses alémaniques s’éclatent avec Henrik Belden, nous on a Chris Wicky et ses Sad Riders. Comme vous le savez sans doute, le cowboy Wicky œuvre d’habitude avec le groupe lausannois Favez, mais s’autorise parfois quelques virées dans l’Americana de ses idoles (Bruce Springsteen, Johnny Cash, Neil Diamond). Le voici donc de retour avec les Sad Riders et son deuxième album IN THE END WE ALWAYS WIN. Lire la suite »

Pamela Hute

Ne vous méprenez pas, Pamela Hute est bien un trio, quoi que formé autour d'une demoiselle appelée Pamela. Pamela Hute d'origine, ça on l'ignore pour cause d'avoir oublié de le lui demandé. Reste que des questions, le groupe ne s'en pose pas Lire la suite »

The Black Box Revelation

La petite salle du Bleu Lézard était pleine à craquer jeudi dernier pour accueillir le duo belge du moment, The Black Box Generation. Une première partie agréable et prometteuse a permis aux jeunes Irlandais de General Fiasco (du rock anglais dans la pure tradition britannique) de se faire connaître. Lire la suite »

Hazy Malaze

Hazy Malaze est avant tout le projet, le groupe d’un homme : Neal Casal. Passionné par la musique américaine dans sa pure tradition rock, celle qui s’influence du blues, de la country et de la soul, celle qui suinte une Amérique farouche, celle qui respire l’air sec des grandes étendues. Enfant, Casal traverse les Etats-Unis, balloté par le divorce de ses parents. A la manière d’un Jack Kerouac, la route a façonné la personnalité du jeune homme. A 13 ans les Rolling Stones entrent dans sa vie par l’intermédiaire d’EXILE ON THE MAIN STREET. Dès lors c’est irréversible, il sait qu’il sera chanteur. Lire la suite »

2009

Traversons l’Atlantique pour cette seconde partie du bilan 2009, et allons voir ce qui s’est passé du côté de chez ce bon vieil Oncle Sam. Eh bien si l’album de ... Lire la suite »

Revenir en haut de la page