mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Success

Success

Live au Chato'do

Chato'do, Blois (FR), vendredi 7 décembre 2012

REVIEW - Découverts l’année dernière à Blois lors de la fête de la musique, Success revenait en terre conquise afin de présenter SOCIAL NETWORK JUNKIES. Après une date remarquée au Printemps de Bourges en avril dernier, et un concert plus que réussi cet été à Orléans, il était temps d’en parler sur Lords of Rock.

 

La petite salle du Chato’do se remplit doucement le temps de la première partie, assurée par Minou. Le stress est visible sur les visages de Sabine et Pierre, c’est le premier concert ensemble pour ces deux artistes locaux. Pas de chance pour eux puisque dès le premier morceau, l’ordinateur leur joue des tours et laisse un grand blanc dans la salle. On reprend depuis le début ! Cette fois-ci c’est la bonne. A première vue on pourrait croire à un combo entre Kyo et Paramore, les apparences sont trompeuses. Minou fait le boulot et dévoile quelques chansons prometteuses. A revoir.

Mais le public est venu en grande partie pour Success. L’aménagement de la scène se fait sur un fond de Stuck In The Sound, on a tout de suite l’impression que le temps passe plus vite. C’est enfin le grand moment. Personne sur scène, l’intro groovy de l’album résonne dans la salle comme un avertissement. On va en pendre plein les yeux et plein les oreilles ce soir. DJ Good Feeling, Youl et Jo Hell arrivent sur scène et démarrent le concert avec “Go”. “Here comes Success… Here comes Success…”, l’instru se met en place petit à petit, l’explosion se prépare, Mr Eleganz fait enfin son entrée et plonge la foule dans une folie générale. Les deux punks au premier rang sont eux aussi subjugués par le chanteur barbu. Comme entrée en matière on a rarement connu mieux. Le groupe continue sur sa lancée avec “The Secret”, on ralentit le rythme sans pour autant perdre en puissance. Le pied du micro de Mr Eleganz est trimballé de haut en bas tandis que la chemise de DJ Good Feeling, le batteur, est déjà trempée. Ça promet. Le chanteur défait quelques boutons de sa veste histoire de se mettre à l’aise, et lance “Like Johnny Hallyday says : Bonsoir Clermont-Ferrand !”.

 

  

 

L’ambiance retombe légèrement sur “Tells Us”, visiblement peu connue du public ce soir qui la transforme en “Get Up”. Idem sur “Sometimes I Feel Like A Genius” qui sera plus tard modifiée par les spectateurs en “Sometimes I Feel Like Jesus”. S’en suit un enchaînement parfait “Hard To Come Back”/”The Psychoanalyst” qui laisse une démence incontrôlable envahir le Chato’do. Mr Eleganz recouvre ses yeux à l’aide de sa cravate et joue les aliénés devant un public survolté. Ca saute, ça crie, ça danse, l’ambiance est à son paroxysme lorsque que le batteur entame “S.U.C.C.E.S.S.”. Le point de non retour est franchi, le morceau désormais phare du groupe est repris en choeur par les spectateurs. Même un papa venu avec sa fille est emporté par l’énergie des quatre garçons et s’égosille sur le refrain. La fin du concert a sonné, Success se retire sur “Band for…”. Cette chanson résume tout ce qu’est ce groupe. Ca va vite, très vite, c’est puissant, le batteur explose sa grosse caisse, Jo et Mr Eleganz se relayent pour le chant, et le tout ponctué par des riffs de Youl plus qu’électrisants. Le chanteur finit encore une fois torse nu, dégoulinant de sueur, mais même comme ça il parait encore plus classe que Georges Abitbol.

 

 

Après un concert comme ça, on ne peut qu’en redemander ! D’ailleurs Success ne se fait pas prier et revient presque aussitôt sur scène pour en remettre une couche avec “Let Me Be”, le titre le plus calme de l’album. En même temps, on ne peut pas dire que Success possède beaucoup de ballades dans son répertoire. Le morceau suivant, “Heavy MC’s”, est un hymne hip hop qui ramène directement aux Beastie Boys. Le clou du spectacle est planté avec “Toxic”, chanson inconnue au bataillon qui tangue entre punk et électro. C’est terminé, les quatre compères sont acclamés dans un tonnerre d’applaudissements. Applaudissements qui remettent le groupe en scelle pour finalement conclure sur “Not Right” et jeter ses dernières forces. Cette fois c’est bel et bien terminé, Mr Eleganz remercie le public en offrant quelques uns de ses poils. C’est désormais une tradition.

 

 

Quatrième concert pour nous, et quatrième “Waouh !”. Finalement ce groupe, c’est un peu comme le vin, il se bonifie avec le temps. Et là pas besoin d’être oenologue pour apprécier Jo, Youl, Good Feeling et Mr Eleganz à leur juste valeur, leurs prestations sur scène font le boulot. Quiconque verra Success en concert sera sous le charme, ne serait-ce que pour l’énergie dégagée, la qualité des morceaux, l’harmonieux mélange entre rock et électro, les messages qu’ils essayent de faire passer à travers leurs textes… ou les quatre ! Success sera très certainement un groupe sur lequel il faudra compter ces prochaines années. En tout cas on l’espère.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page