Home » Chroniques CDs » Spoon

Spoon

Everything Hits At Once : The Best Of Spoon

ROCK - Comme Spoon nous revient après 2 ans d’absence avec son best-of et un single inédit : « No bullets spent ». Je te propose un petit aparté en guise de révisions de vacances.

best of spoon

Aimer Spoon, c’est regarder le monde au travers du prisme de Fabrice Luchini dans Jean-Philippe : un fan qui se retrouve propulsé dans un monde qui ne connaît pas son idole et ne semble pas s’émouvoir plus que ça du manque à gagner.

Et attention Madeleine comme tu as pu t’en rendre compte on va parler d’un de mes chouchous, et à ce titre j’attends de toi une bonne dose de courtoisie et  d’ouverture d’esprit. Heureusement un certain Thomas VDB est le grand gourou de cette secte encore inconnue, afin de prêcher la bonne parole au grand public. On se consolera en se disant que Spoon a obtenu à plusieurs reprises la palme de la critique contre des mastodontes comme les White Stripes ou Radiohead mais ces texans méritent plus que le prix des critiques.

Alors un effort s’impose et pour faire les présentations simplement : Spoon a commencé son aventure au Texas en 1996 avec Britt Daniel au chant/guitare/claviers et Jim Eno aux fûts pour le noyau dur ainsi que  Rob Pope à la basse/guitare/claviers et Alex Fischel à la guitare/claviers pour la composition actuelle du groupe. Après 2 albums qui ont connu un succès mitigé, ils signent chez Merge et la sauce prend doucement. D’ailleurs tu ne trouveras aucune trace de « Telephono » et « A series of Sneak » sur ce best-of qui reprend « uniquement » les titres parus depuis « Girls Can Tell » sorti en 2001.

Au final, le groupe assume 9 albums studio en plus de 20 ans d’existence et a su faire évoluer sa musique parfois qualifié d’Indie Rock, vers quelques chose de plus complexe, ça sonne facilement à l’oreille, on a vite le rythme en tête. Sauf qu’une fois qu’on tend l’oreille de plus près – tiens j’avais pas entendu ça ! –  c’est beau, c’est riche, parfois planant, les gimmicks de guitares,  synthés, basse, rythmique souvent à contre-temps qui  s’enlacent subtilement et qu’on n’avait pas forcément imprimé à la 1re écoute arrivent à nous. En un mot qui arrive rarement en tête de liste pour définir les américains en général : c’est élégant.

Après on est d’accord, lorsqu’un groupe propose son best-of il est souvent taxé d’opportuniste, pour les plus polis d’entre nous. Sauf que là on parle de Spoon , l’un des groupes les plus sous-côté du rock, donc l’opération commerciale semble a écarté. En revanche, et c’est Britt Daniel, le front-leader qui nous l’explique lui-même : « un best-of peut être une très belle porte d’entrée vers un univers musical, j’ai d’ailleurs écouté pour la première fois les Cure avec « Standing on the beach » et Joy Division avec « Substance » ». Bref Il a commencé par une compilation pour ensuite se plonger dans une discographie plus vaste, trop dense de premiers abords.

« Everything Hits At Once: The Best Of Spoon » est un bon recueil qui tu donnera la clé pour entrer dans l’univers musical du groupe depuis 2001 à aujourd’hui, avec un inédit que les trop peu nombreux fans de Spoon s’empresseront d’écouter.

Tu n’as plus d’excuses et sais désormais qui Thomas VDB qualifie régulièrement de « meilleur groupe du monde » dans ses chroniques !

Check Also

Les sorties de la semaine

C’est tout beau, c’est tout chaud, ça sort tout juste et ça s’écoute comme un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.