Phenomenal Handclap Band

Je vais être honnête, je me suis ennuyée ferme en écoutant l’album de Phenomenal Handclap Band (même si je trouve le nom excellent !). Le son black musique, bien chaud, bien dance, bien groovy m’a laissé de marbre et j’ai dû lutter pour faire marcher mon (petit) cerveau afin de produire une chronique. J’ai touché (enfin, depuis le temps) du doigt l’angoisse de la page blanche… Comment chroniquer un album qui, après la 3ème écoute, ne m’évoque toujours rien.

Ce collectif de huit personnes, mené par deux DJ, Daniel Collás et Sean Marquand, souhaite faire une fusion entre le baroque, le funk, le rock, le rap, l’électro et le latino. Et on peut dire qu’ils ne font pas les choses à moitié. Je ne peux pas nier que le résultat est musicalement abouti et ce mélange de funk, art rock, disco et glam (Mirrors) est bien fait et bien rythmé, avec un petit supplément d’âme de-ci de-là (notamment sur "The Right One"). On peut sentir l’influence de Blondie (à mon humble avis), mais ce n’est pas original.

La recherche d’harmonies, d’instrumentations et de sons est là, mais manque ce petit plus qui fait la différence. A vous de juger, car pour ma part… je passe. 

 

Check Also

Meshuggah est (in)Immutable

TRASH METAL – Meshuggah produit peu mais de la qualité. Carré comme un emballage Ikea, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.