mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Odd Couple

Odd Couple

Yada Yada

Label: Cargo Records / Irascible

ROCK-PSYCHE – Du rock allemand bien chiadé, aux frontières du rock psychédélique, du krautrock et de l’électro façon 80’s, oui on y est ! Bienvenue dans l’univers d’Odd Couple.

On avait adoré découvrir Odd Couple à la sortie de son 2ème album FLUGGE paru il y a 2 ans. Un album révélation, un album écouté 1000 fois, un album qu’on aime partager avec ses potes, un album étonnant, un album référence pourrait-on dire… C’est donc avec enthousiasme que l’on a accueilli l’arrivée de YADA YADA ce printemps. Mais voilà, on est (presque) tous pareil et à la suite d’un chef-d’œuvre, c’est difficile d’être autant exalté pour le nouveau venu. Est-ce que nos attentes sont trop élevées ? Est-ce qu’on est à la recherche de la perfection ? Ce qui est évident, c’est que l’on a moins été touché, moins été sensible à ce nouvel album.

Pourtant la démarche du groupe est louable. Les Berlinois ne voulaient pas rester sur leurs acquis et ont ouvert un peu plus leurs horizons. S’il y avait déjà une belle ouverture, ils sont partis dans de nouvelles époques pour leurs expérimentations. Bon, au niveau de la langue, ils ont gardé cette fois la langue de maman à l’exception d’un titre. Mais pour le reste Odd Couple a mis l’accent sur des sonorités électro, voire un peu synth-pop et cold-wave qui au final donnent un rendu très… germanique. La rigueur et la froideur allemande diront certains ! Il s’agit surtout de tracer son chemin et de varier les plaisirs, tout en gardant ses valeurs. Le groupe va un petit plus loin, tout en affinant son style. Il y a moins de titres sur YADA YADA et il y a malgré tout un côté moins « fourre-tout » que sur son prédécesseur.

Que les amateurs de guitares saturées, de riffs stoner et de psychédélisme se rassurent, le trio n’a pas perdu de sa superbe en matière de rock n’roll qui déménage. Au final, cet album est d’excellente facture et la créativité des allemands fait plaisir à entendre.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page