mardi , 25 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Nox Orae

Nox Orae

La programmation

Open Air, Parc Roussy, La Tour-de-Peilz (CH), samedi 13 et dimanche 14 août 2011

PREVIEW - La première édition de Nox Orae n'avait rien d'évident. Elle s'est portant soldée par un joli succès, avec plus de 600 entrées. L'équipe du Rocking Chair (RKC) a décidé de tenter la passe de deux, les 13 et 14 août prochain. Toujours sise dans l'écrin de verdure du Parc Roussy, à Entre-Deux-Villes (la Tour-de-Peilz), la manifestation prend de l'envergure, avec deux soirées au programme. "On n’est pas dans le délire de créer un gros festival", lance Maude Paley, co-programmatrice et attachée de presse.

Des revenantes d'Electrelane à la pop onirique de Connan Mockasin, le festival prend le pouls des musiques actuelles. Sans oublier les formations locales, comme les jeunes veveysans de Wolf & Rhino. A tendance indie rock, pop et folk, Nox Orae sera l'hôte des effusions psychédéliques de Crystal Stilts ou de la pop un peu apocalyptique de Destroyer. Les Helvètes de Fai Baba et Labrador City feront le reste. Tour d'horizon avec Maude Paley.

Lords: La programmation bouclée, vous entrez dans le vif du sujet…
Maude Paley: Là, on commence à être dans le gros stress des préparatifs. Le programme a été confirmée la semaine dernière, du coup toute la promo, l’organisation et les infrastructures doivent être mises en place. Le stress se fait sentir. Mais on aime faire cela.

Pourquoi avoir décidé de remettre cela ?
L’an dernier était une sorte de test, mis en place sur un coup de tête. Ca a bien fonctionné. On s’était dit que l’on se relancerait que si cela marchait et que l’on rentrait dans nos frais. Puisque cela a été le cas, on a remis cela. On s’est quand même décidé à trouver un week-end, pour que cela soit plus facile à organiser. Et puis, cela nous offre aussi une activité extra-Rocking Chair, comme ça on s’ennuie pas l’été (rires).

Le RKC et maintenant Nox Orae, comment faites-vous pour être sur tous les fronts ?
C’est du travail et puis on a l’envie. Je bosse depuis deux ans avec Joël (ndlr, Bovy, co-programmateur du festival) et on trouve à chaque fois un terrain d’entente. Durant cette saison, je crois que cela s’est ressenti. On espère que cela va se poursuivre.

En 2010, la capacité d’accueil de Nox Orae était de 600 spectateurs, y aura-t-il des changements ?
Non, l’espace reste plus ou moins le même. Il n’y aura toujours qu’une scène. On veut conserver ce côté intime et chaleureux. C’est important de préserver l’ambiance de ce jardin, qui est vraiment très bien situé. La programmation est aussi pensée en fonction de cet endroit.

Et les grandes lignes de cette seconde édition ?
Il y a une partie découverte, avec typiquement Connan Mockasin, le samedi. Et d’autre part, des exclus, comme Electrelane, le dimanche. Cette venue est vraiment géniale pour nous. En 2007, le groupe a joué l’un de ses derniers concerts au Rocking Chair, qui avait vraiment été super. On consacre aussi une partie du programme à des groupes suisses, la moitié de l’affiche est helvétique. Du moment que l’on fait deux soirs au lieu d’un, autant mettre en avant plus de groupes du crû. Cette année, on a Wolf & Rhino, qui sont de très jeunes veveysans. Ils jouent un rock psyché presque dépourvu de paroles. C’était vraiment important pour nous de leur offrir un tremplin. Le samedi, il y* aura aussi les Zurichois de Fai Baba. Alors que le lendemain, on a Buvette, de Vevey, et Labrador City, comme groupe suisse-alémanique.

Avec deux soirées, vous passez à la vitesse supérieure…
On n’est pas dans le délire de créer un gros festival. Mais avec ce format-là, on veut offrir une vraie identité à cette Nox Orae, avec une vraie cohérence au niveau de la programmation.

Je craignais de manquer Electrelane cet été et les voilà à Vevey. C’est un peu inespéré à mes yeux. Leur concert au RKC, en 2007, a-t-il joué en votre faveur ?
On n’a pas eu d’écho. La programmation s’est faite comme d’ordinaire, via un agent suisse. Peut-être que cela a fait pencher la balance.

A part Electrelane, la programmation manque de filles. Tu n’as pas fait valoir la cause des femmes ?
Mais c’est pas facile (rires)… Ces derniers mois, j’ai plutôt bien réussi du côté de la prog’ du Rocking Chair, parce que cela me tient à cœur d’avoir des groupes de filles sur scène. Mais, pas des femmes qui jouent juste du clavier et qui font le porte-manteau derrière, comme c’est souvent le cas. Je ne suis pas à chercher à placer une moitié de filles, la musique passe en premier.

Par ces choix pointus vous ne craignez pas d’égarer le grand public ?
L’an dernier, la majorité des gens ne connaissaient pas les groupes. Et là, notre tête d’affiche, Electrelane, est plutôt connu d’un public particulier. On souhaite vraiment que les spectateurs nous fassent confiance pour la programmation. Bon, c’est la deuxième année, on va ne pas vendre la peau de l’ours… L’idée est que les spectateurs viennent en quête de découvertes et passent un bon moment. D’où, aussi, l’importance du lieu. C’est un ensemble.

Il y a des groupes qui vous ont échappé sur cette édition?
Notre programmation idéale a pas mal changé, sur les six derniers mois. A part Electrelane qui a bien tenu le coup, il y a eu du changement. On a eu quelques délires… Dans les petits groupes, j’aurai vraiment voulu avoir Ariel Pink. Ca a tenu plusieurs mois, jusqu’au Primavera Sound, en mai. Pour moi, c’est une grosse déception. Dans le feu du début, on avait aussi pensé à The Rapture. Finalement, ils feront l’ouverture de saison du RKC.

Et comme gros noms ?
– Battles, pour le dimanche, mais en raison des trajets, ça n’a pas joué.

 

PROGRAMME COMPLET

Samedi 13 août


CRYSTAL STILTS (US)


CONNAN MOCKASIN (NZ) Exclusivité suisse!


FAI BABA (CH)


WOLF&RHINO (CH)

 



Dimanche 14 août


ELECTRELANE (UK) Exclusivité suisse!


DESTROYER (CA) Exclusivité suisse!


BUVETTE (CH)


LABRADOR CITY (CH)
 

TICKETS Samedi 13: 25.- (préloc), 30.- (portes)
Dimanche 14: 30.- (préloc), 35.- (portes)
Pass 2 jours: 50.- en prélocation!

Prélocations:
Fnac
Petzi (sauf pass 2 jours!)
Starticket


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page