vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Luna Sol

Luna Sol

Blood Moon

Label: Cargo Records / Irascible

STONER - Et si BLOOD MOON était un des meilleurs albums stoner de l’année 2015 ? Ce serait presque prétentieux de le dire étant donné qu’on n’a pas écouté tous les albums stoner 2015, mais on peut dire par contre que c’est le meilleur album stoner que l’on ait écouté. Ca on peut…

De qui parle-t-on tout d’abord ? Il s’agit du premier album de Luna Sol, avec à sa tête David Angstrom, guitariste d’Hermano (un autre groupe de Stoner avec notamment John Garcia). Et chose rare chez Luna Sol, on retrouve 2 filles au sein du combo. Plutôt habitué à avoir des poilus fêtards qui sortent des gros riffs, le stoner rock proposé sur cet album a une petite touche féminine au niveau vocal qui n’est pas déplaisante (Leadville). N’ayez crainte les amateurs de gros riffs et de basse qui cogne, on reste en grande partie dans du stoner pur et dur. Il est difficile de parler de stoner sans évoquer les rois que sont Kyuss ou QOTSA. Il y a aura donc forcément quelques influences par-ci, par-là, il y aura donc forcément ce son « fuzz » , ce son des desert sessions et toute l’ambiance qui va avec.

De la lourdeur d"Operator" au solos sans fins de "Standley Lakes", vous traverserez plusieurs moments d’excellence dans cet album. Une petite touche bluesy se fait subtilement ressentir par moment. En fin d’album In the Shadow pourrait nous faire penser à "Sweet Dreams" version stoner. BLOOD MOON possède largement de quoi tenir sur la durée et s’inscrire au côté des bons groupes de stoner. Si l’on reconnaissait le talent d’Angstrom au sein de divers groupes, on le reconnaît maintenant en tant que frontman.

Précisons enfin qu’on retrouve quelques guests sur cet album, en la personne de Dizzy Reed (ex Guns n’Roses) au synthé, John Garcia aux vocalises et Nick Oliveri (ex QOTSA)  à la basse. La famille quoi…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page