mercredi , 1 février 2023

Le bilan 2022 de la rédaction

Le temps est venu de regarder une dernière fois dans le rétro. Cette période morte entre Noël et la Saint Sylvestre est en générale fournie en bilan de l’année, ce qui a marqué ces douze derniers mois, que ce soit en bon ou en mauvais. Etant donné que nous sommes de gentilles personnes, voici uniquement le meilleur de 2022, et bien évidemment notre point vue est totalement subjectif.

La rétro de Dorine :

Merzhin – MARCHE ET (C)REVE
Toujours plus rock et sombre, Merzhin s’éloigne de plus en plus de leur côté festif de leur titre phare Les nains de jardin. A l’instar de Matmatah qui s’est éloigné de leur sonorité bretonnante. Il ne faut pas pour autant passer à côté de cet album sur lequel il vaut mieux se concentrer sur les paroles engagées et le rock agressif que j’aime beaucoup. A écouter avec un bon casque vissé sur les oreilles.

Les fatals picards – LE SYNDROME DE GOTEBORG
Bizarrement difficile à retrouver sur les plateformes de streaming, notamment deezer, ce dixième album reste dans la lignée des Fatals Picards, sans pour autant sortir du lot de leur discographie. Toujours plus rock, aux paroles engagées et grinçantes, je n’étais pas dans le bon mood cette année pour apprécier cet album à sa juste valeur. Toutefois n’hésitez pas à aller apprécier la finesse de leurs messages au travers des 12 titres.

LUPO – L’AUBE EST LA
Après le clap de fin du groupe La belle bleue, on retrouve le chanteur et poète à la voix qui donne des frissons, René Bergier, au micro de LUPO. Le groupe a sorti leur premier EP cette année, des textes poétiques posés sur une rythmique électro, qui frôlent un rap que pourrait nous sortir un Orelsan et Skread. Allez vous intéresser à LUPO, vous serez conquis.

Les 3 Fromages – V
Sorti en mars, puis une version deluxe en novembre, ce dernier album des 3 fromages fait clairement parti des pépites de l’année. Très attendu par la communauté de fan, l’album comme le spectacle valent le détour. Ce cinquième album marque également un tournant flagrant dans l’évolution du groupe. Avec de nouveaux titres, comme Bon voyage et La vie en tournée, Les 3Fromages prennent aujourd’hui le chemin de l’indépendance vis-à-vis des influences qui les ont forgés, asseyant plus que jamais leur identité musicale propre. Ainsi le Rock’n Drôle prend son envol, porté par des morceaux qui se chantent, se dansent, et s’écoutent en boucle. Et même lorsqu’ils abordent des thèmes comme l’écologie ou la volatilité du temps, ces questionnements qu’ils partagent avec leur jeune public prennent toujours un ton léger, empreint de la bienveillance qui caractérise Les 3Fromages.

Kervegans – L’OMBRE ET l’AURORE

Une légère évolution dans leur, il faut les retrouver sur un profil différent sur les plateformes de streaming. Auparavant nommé Kervegan’s (et j’insiste sur l’apostrophe), ce groupe de rock celtique nantais à retrouver tous les ans au festival Interceltique OFF, a conçu ce nouvel album pendant le confinement. Les thèmes forts de Kervegans restent présents, évoquant avec ironie une société moderne qui ne se contrôle plus, négligeant son avenir et ses enfants. L’espoir renaît au travers de titres plus festifs, Trocson, réveillant des souvenirs amicaux joyeux. Tels le Yin et le Yang, ces univers s’affrontent dans cet album au son neuf et surprenant. Influencé par les musiques traditionnelles autant que par le rock, Kervegans souhaite une nouvelle fois métisser les genres et proposer une musique touchante et inter-générationnelle.

Mademoiselle K – MADEMOISELLE K
Mademoiselle K nous avait manqué. 5 ans après son album Sous les brûlures l’incandescence intacte, Katerine Gierak est de retour dans les bacs avec un nouvel album éponyme. Certainement l’opus le plus personnel et le plus profond de sa discographie, avec toujours cette exigence, cette puissance et cette liberté de style qui font partie de son ADN. En quelques mots, elle délivre une poésie brute et précise.

Les Wriggles – QUATRE ETOILES
Vingt-cinq ans de scène, un 8e album et pas une ride ! Les Wriggles, vous les connaissez ou vous les connaissez sans le savoir. Ils chantent des chansons d’humour à l’eau de rose, des tranches de quête absolue, des coups de veules : tout est permis. Leur nouvel album s’appelle QUATRE ETOILES, en référence au nombre de Wriggles forcément, mais aussi en référence à l’opulence dans laquelle nous vivons sans nous soucier de rien. En treize chansons écrites en visio pendant la pandémie, ils racontent le monde comme ils le voient : ça fait rire… ou grincer des dents… ou pleurer. Un exutoire grinçant, aussi tordant qu’efficace !

M – REVALITE AUGMENTEE
Je préfère bien sûr promouvoir ici des perles qui n’ont pas l’occasion de passer sur les ondes des grosses radios, mais –M- fait partie des artistes qui me font vibrer. Son dernier album n’est donc pas passé inaperçu cette année. Il résonne encore plus sur une scène. Mathieu Chedid, l’artiste humain et bienveillant par nature, aime toujours autant partager ses bons riffs funk, ça me fait bouger les épaules en rythme.

Les Ogres de Barback – PITT OCHA ET LE VELO A PROPULSION
Personnage inventé par les Ogres de barback pour dédier des chansons au jeune public, Pitt Ocha revient sur un quatrième opus. Intégralement illustrés en partie par Eric Fleury, chaque disque accueille, aux côtés des Ogres, une pléiade d’artistes invité(e)s, de toutes générations, balayant divers styles musicaux, de Manu Chao à Pierre Perret, de Tiken Jah Fakoly à Thomas Fersen, d’Anne Sylvestre aux Cowboys Fringants, d’Emily Loizeau à Gabriel Yacoub… pour n’en citer que quelques-uns. Et pour la première fois, PittOcha part également en tournée ! Les Ogres vont emmener leur petit personnage en balade, dans un spectacle tout public qui se déroulera sous leur propre chapiteau.

Epsylon
Un autre nouvelle que je n’ai vu arriver cette année, c’est la fin d’Epsylon. La nouvelle est tombée comme un choc, un jour je vois sur mon facebook que Epsylon annonce son dernier concert le samedi qui suit. Je voyais bien que les projets que chaque artiste avait mis en place pendant le covid s’étaient intensifiés mais de là à arrêter le groupe aussi violemment… Alors que Nico a troqué son micro pour passer derrière l’objectif, on peut retrouver Christophe dans un groupe de folk pour enfant, la compagnie le roue tourne. De leur côté, Manu, accompagné d’Antonin, a sorti un EP sous le nom MANU DE NARS avec un son pop.

La rétro de Damien :

Wet Leg – WET LEG
Deux nanas qui envoient des riffs dans tous les sens, ça ne pouvait forcément que faire mouche pour moi. Du triste pour les fêtards et du fêtard pour les tristes, voilà leur définition de leur propre musique. N’empêche qu’on a tout simplement envie de sauter dans tous les sens à l’écoute de cet excellent premier opus.

Ravage Club – C’EST L’ENFER
Totalement inconnus pour moi jusqu’à… Rock en Seine. Véritable révélation de cette édition, sous un chapiteau trop petit pour accueillir tout le monde, il a fallu du temps pour me débarrasser de cette odeur de sueur qui émane de leur rock nerveux bien comme il faut.

La Femme – TEATRO LUCIDO
Ecouter La Femme en 2013 c’est anecdotique, écouter en 2022 c’est tout simplement bizarre pour tonton Jean Jacques qui se demande vraiment pourquoi une telle musique peut marcher. Sauf que La Femme s’est imposé comme le groupe français à l’international. Les gus font des tournées au Mexique ou en Australie et passent sur des radios US branchouilles type KCRW et KEXP, alors franchement tonton Jean Jacques, ton avis on s’en cague.

FOALS – LIFE IS YOURS

Yannis Philippakis et sa bande c’est une sorte de super bouteille de Bourgogne. C’est bon dès le départ, et après quelques années de garde c’est encore meilleur. Ce septième album très inspiré restera dans les esprits un paquet d’années so “Wake Me Up” !.

Say She She – PRISM
De la quiétude et du talent, voilà ce qui se dégage de ce premier disque des trois new-yorkaises. C’était un des albums les plus attendus de cette rentrée, le groupe de Piya Malik (révélée par El Michels Affair) et ses copines est venu apporter un peu de soul psyché et d’apaisement dans un Monde qui en a bien besoin. A consommer matin midi et soir, ça fonctionne d’ailleurs mieux que le Xanax.

Check Also

Magoyond – Necropolis

OVNI – Magoyond. Retenez bien ce nom. Un album inclassable! Embarquez en direction de Necropolis. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *