mercredi , 14 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Jval Festival

Jval Festival

Programme 2009

Begnins, Serreaux-Dessus, Suisse


Le Jval, ça débute ce soir. Plus vieux d’une année que ce webzine-ci, le festival de Begnins n’a pas vraiment tardé à se faire un nom. Décorticage du phénomène et du programme.

 

La meilleure publicité qui soit pour le Jval serait cette photo ci-dessous. Autant dire que ça envoye tout autant que les groupes qui y jouent. Lords of Rock se fait un malin plaisir d’y être présent depuis chaque année, date de sa fondation certifiée en 2006. Notre aîné d’une année annonce ainsi pour sa 5ème édition une programmation intéressante, avec, par ordre de préférence personnelle : Evelinn Trouble, Sinner DC, The Proteins, Aloan ou encore Hell’s Kitchen.

 

 

Le Jval Festival tire bien sa carte du jeu

 

 

Des artistes suisses (et un groupe français) me direz-vous. Ou sont Offspring, Placebo, George Brassens et Prince s’étonneront les « festivaliers » du dimanche? D’abord, qu’est- ce un festivalier, à ce propos ? En résumé, s’il réfléchissait à d’autres préoccupations plus vitales que son simple confort « festivalier » – l’emplacement, ou non, du stand de hot fondue, le prix du pinard, des foules vastes et pas trop denses où il est toujours permis de délatter ses souffrances existentielles en plein concert – bref, si ses préoccupations étaient plus vitales, à savoir, au choix, la programmation, la persévérance des organisateurs, l’audace d’un endroit insolite et surtout, du bon goût, alors, à ce jeu-là, le Jval Rock Festival tirerait bien sa carte du jeu.

 

 

 

 

Parce qu’ici on n’est pas fou et qu’on soutient les idées courageuses et les projets prometteurs, on ne peut qu’applaudir ce programme 2009. Ce soir même, jeudi 27 août se produiront Electrik Blanket, propulsés par leur single “My Eyes My Heart avant de sortir l’album HOW MUCH PEANUT BUTTER, Aloan, avec leur électropop au succès évident, ainsi que le gros” morceau de la soirée, Sinner DC. Le trio genevois est actuellement un des rares groupe de la région à pouvoir s’exporter sans trop de soucis sur la scène internationale. On les compare à Boards of Canada, Massive Attack et, forcément, les parrains suisses des Young Gods. Leur tournée passera donc par le Jval avant le prestigieux festival de la Bâtie à Genève, Electrosanne à Lausanne ou encore l’Insomnia Festival à Tromso, en Norvège. Certaines personnes de raisons chuchotent que c’est ici, à Begnins, que le groupe livrera son meilleur concert, cadre sublime oblige. A vérifier ce soir, 23h30.

 

 

 

 

Le vendredi 28 août sera lui plus rêche avec une ouverture de bon goût par Jack Is Dead. 2007 : fini The Bliss et son funk pour un nouveau groupe, plus dégomme, où l’on évoque le stoner et le power rock. Une bonne raison de ne pas tarder sur les bords du Léman, Jack Is Dead jouant à 20h45. Lui succédant, notre petite préférée, Evelinn Trouble (photo), interviewée par nos soins lors de son passage remarqué au Paléo Festival cette année. Plus directe depuis qu’elle s’est entourée d’un groupe sur scène, les Trepassers. La Zürichoise devrait enfin mieux s’exporter. Si l’on est brutal, à défaut d’être sage parce qu’elle aime désormais cogner, Evelinn Trouble pourrait nous livrer en avant première quelques morceaux de son futur 2ème album très très attendu. On allait tellement s’émouvoir sur elle qu’on en oublierait de présenter Hell’s Kitchen, et non pas Hell’s Kitsch comme l’a dit hier un confrère de la presse écrite à 2 chiffres et 6 lettres. Hell’s Kitchen sont de Genève, font du blues alerte, ont joué au Pully For Noise la semaine passée et sont en pleine bourre avant de débuter une tournée qui les tiendra en alerte jusqu’à la fin de l’an 2009, avec notamment des dates au Bikini Test, au Nouveau Monde, à l’Hacienda, ou encore à Limoges ou au Nord-Pas-de-Calais.

 

 

 

 

Le samedi 29 août sera lui aussi très rock avec The Proteins, au son « nerveu et tendu comme un câble de téléphérique » (sic) au service d’un rock « expressioniste », les français de Fortune, ouvrant prochainement pour Naïve New Beaters et sur le point d’effectuer une tournée britannique, ainsi que Sumo, non, pas les Championnats d’Europe qui se sont tenus anonymement la semaine passée à Lausanne, mais bien Sumo le groupe actif depuis 10 ans et qui sortira au lendemain du Jval son 3ème album. Pour situer le calibre du groupes, ils ont déjà ouvert pour Faithless, Morcheeba ou Gotan Project notamment.

 

En conclusion, bref retour sur l’histoire du festival : « En 2005, Pierre et Laurent Nicolas décident d’installer un bar dans les magnifiques jardins du domaine familial afin d’y passer quelques belles soirées entre amis. Un groupe de copains (Just For Funk) propose alors d’y jouer un soir. Et de fil en aiguille, le Jval Festival vit le jour. Plutôt qu’un festival « Open Air », le Jval, avec ses 450 places, se décrit mieux comme un club en plein air. Sa vocation est d’offrir, tant au public qu’aux artistes, un côté intimiste et une proximité que l’on ne retrouve pas dans les grands rassemblements ». Voilà qui est bien dit et ne peut que vous inciter à vous déplacer dès ce soir à Begnins.

 

Prélocations, informations, dons et réclamations sous http://www.jvalfestival.ch/


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page