mercredi , 21 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Hope n’rock

Hope n’rock

Festival Asha Bengal

Amalgame Yverdon (CH) vendredi 5 novembre 2010


Review Avec une telle affiche
rock, le festival Hope n’rock en faveur de l’association Asha Bengal se devait
de cartonner. Et il n’y a pas eu de mauvaise surprise, le public a
naturellement été séduit par la programmation et s’est déplacé en masse à
Yverdon pour applaudir la crème du rock romand.


La crème du rock romand

L’association Asha Bengale fondée en Suisse organise depuis 2005 un
festival dans le but de récolter des fonds pour soutenir des projets en Inde.
Les groupes viennent y jouer gratuitement et pour le public l’entrée à un prix
plus qu’abordable (20.-) peut apprécier des groupes de qualité. Le festival se
déroule sur deux jours avec le vendredi une programmation qui se veut rock et
le samedi des concerts reggae. Le premier soir du festival regroupait les très
en vogue Rambling Wheels, les beaux gosses de Stevans et les barjots
d’Explosion de Caca.

The Rambling Wheels que l’on a déjà pu apprécier en live durant tout
l’été a donc ouvert les festivités devant un public motivé et prêt à s’éclater.
Les Neuchâtelois jouent les excellents titres de leur album FURRY TALES avec
forcément le désormais célèbre “The Late Night Stalker”. Le groupe est toujours
autant dynamique et l’ambiance dans la salle est réjouissante. Les Neuchâtelois
jouent sur leur côté un peu décalé, leur look unique et l’ensemble est très
agréable à voir et à entendre. De nouveaux titres figurent sur la setlist, des
titres qui sortiront sur le prochain album en 2011 dixit Dr. Wheels. Pour la
fin du concert, le groupe fait monter sur scène 4-5 filles et leur prête des
guitares en cartons histoire d’imiter leurs idoles d’un soir.

Entre punk et rigolades

Le Genevois des Stevans arrivent à leur tour. Pierrick Destraz l’a
annoncé en ouverture, ils sont beaux, ils sont talentueux et ils vont faire
danser le public. Blouson de cuir, attitude de rock star anglaise, les Stevans
soignent aussi leur look. De manière générale, l’ambiance dans le public est un
poil moins électrique. Le groupe assure néanmoins un spectacle de grande
qualité avec des influences entre Radio 4 et Bloc Party. Les reprises sont toujours efficaces, avec notamment le superbe “Sunny
Afternoon” des Kinks. Pour faire danser ce public, rien de tel qu’un peu de pop
avec du Britney Spears version rock. Une partie du public est déjà sur scène
pour ce final qui s’enchaîne avec “Baby One More Time” et le tube des Stevans
“Vodka Red Girl”.

Dernier concert, sorte de cerise sur le gâteau, les guignols d’Explosion
de Caca. Destraz se change en Mouloud et la fête peut commencer. Concert
classique, enfin setlist classique, car un concert d’Explosion de Caca n’a rien
de classique. Les rouleaux de papier hygiénique se déroulent dans un public qui
danse sur Maya l’Abeille, Bioman, Inspecteur Gadget et autres dessins animés.
Le défilé des séries TV et des tubes des années 70-80 peut commencer. Entre
punk et rigolades, Explosion de Caca nous fait toujours autant plaisir.

Une bien belle soirée se termine à Yverdon. Des groupes de qualité, une
ambiance super, il ne reste plus qu’à espérer que les caisses soient pleines et
que les divers projets d’Asha Bengal aboutissent. Pour plus d’info sur
l’association, cliquez ici.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page