dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Cullen Omori

Cullen Omori

New Misery

Label: Sub Pop / Irascible

INDIE-POP – Si vous avez suivi la belle mais courte carrière du groupe Smith Westerns, la sortie de cet album vous intéressera sans doute. Si vous ne connaissez pas ce groupe, il vous reste 2 possibilités : 1) se procurer les 3 albums de Smith Westerns 2) ne pas vous procurer ces 3 albums. Mais quoi qu’il en soit, on espère que vous lirez quand même cette chronique sur Cullen Omori. Qui ??

Cullen Omori était un des leaders du groupe américain Smith Westerns qui s’est séparé fin 2014 après 3 albums (dont l’excellent DYE IT BLONDE) remarqués. Après cette courte carrière en groupe, il revient cette année avec son premier album solo, NEW MISERY, signé chez Sub Pop.

Le musicien propose un disque très pop avec beaucoup de sonorités synthétiques, beaucoup de clavier. Un disque qui peut paraître ennuyeux par moment, mais qui possède quand même certaines qualités. Cullen Omori a un talent de composition inné et il sait parfaitement où nous emmener. L’auditeur ne va pas forcément crocher sur tel ou tel morceau qui ressort du lot (à part peut-être le single "Cinnamon", qui a un potentiel supérieur aux autres titres). On ne va pas crocher non plus sur une mélodie entêtante ou un passage incroyable. Cullen Omori propose toutefois un album cohérent dans son ensemble. Toutes les chansons ont leur place et le style proposé invite souvent à l’évasion et la rêverie. C’est agréable, on est en bonne compagnie. La deuxième partie du disque a même peut-être d'avantage de qualité que la première, ce qui est à signaler.

Le problème avec ce genre d’album, c’est qu’on l’écoutera quelques fois et qu’ensuite il risque de passer un peu aux oubliettes. Ou alors on le choisira comme musique ambiante, car il passe bien dans n’importe quelle occasion. Il ne dérange pas et ne dérangera personne. Mais ce n’est pas un album où on s’éclate, où se réjouit d’entendre la chanson suivante car elle est encore mieux que celle qu’on écoute. Non, NEW MISERY ne sera pas un album incontournable, mais ce n’est pas non plus un mauvais disque.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page