vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Brassens selon Vitor Hublot

Brassens selon Vitor Hublot

Volume 1

Label: Psoriadiscs

REPRISE - Brassens est un artiste qui a été repris sous toute les coutures, par de nombreuses générations, dans divers pays. De Maxime Le Forestier à Lofofora, en passant pas Noir Désir et Grand Corps Malade, on voit régulièrement des compilations de musiciens s'attaquer au répertoire du "Grand George". Cette sélection diffère néanmoins de tout ce que vous avez pu entendre par les passé.

On dit que la troisième c'est la bonne ! C'est après deux tentatives échouées (problèmes de copyright…) en 1988 et 2010 que Guy Clerbois, du collectif Vitor Hublot, atteind son objectif d'adaptation libre des chansons de Brassens. Il réunit pour ce faire des artistes de tous bords dans ce premier album (un deuxième est en cours) aux antipodes de ce qui s'est vu jusqu'à lors parmi les innombrables hommages dédiés au «…pornographe du phonographe…»

La poétique Brassens se fond ici dans une machinerie électronique à réveiller les morts ! Attention  futurs auditeurs, vous plongez dès la première note dans l'anarchie totale, n'attendez aucune ressemblance mélodieuse avec de feu « le poète » ni aucun « happy end », un pur concept macabre et provocateur..chanté par autant d'interprètes que de morceaux. L'expérience est étonnante, mais difficile d'accès. Les puristes de Brassens ne seront pas forcément tous ravis d'entendre ces versions parfois "indus" mais n'oublions pas que feu Brassens avait débuté en écrivant pour tout individu qui veuille bien honorer ses textes…

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page