vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Astonvilla

Astonvilla

Joy Machine

Label: Pbox - Twicky Records - Sony

ROCK FRANCAIS - Astonvilla est un groupe de rock français qui a fait ses débuts il y a 20 ans dans la banlieue parisienne, enthousiasmant de suite le public. Bien que lancée par BMG, les premiers albums de Aston Villa (en deux mots jusqu’en 2001) n’ont jamais rencontré le succès de groupes comme Noir Désir, alors qu’un public fidèle les suit depuis le début. Ce n’est qu’au début des années 2000 que le groupe perce vraiment, reçoit une victoire de la musique, et marque son engagement politique. Après des changements de line-up, ils reviennent en 2014 avec un nouvel album sorti sur leur label.

Astonvilla est un illustre représentant du rock français. Engagé, avec des textes pouvant être crus, mais ne manquant jamais de finesse, avec le son que l’on connait du « french rock » (où le texte et les mélodies priment sur les guitares saturées), tel est Astonvilla depuis sa création. Malgré des changements de line-up, le groupe garde son style musical, tout en changeant de son : le groupe est réduit à un trio (quatuor sur scène) et abandonne définitivement les sons un peu électro qu’on pouvait entendre sur le dernier album studio.

Les textes valent vraiment une écoute attentive. Pouvant être crus tout en étant subtils, non dénués d’humour, ils sont à eux seuls la réussite du disque. C’est aussi la manière dont ils sont interprétés (mention spéciale à Fred Franchitti) qui les met en valeur. En effet, il crée parfois des pauses surprenantes dans certaines phrases ou mots, créant une ambiguïté (comme par exemple « Good bye »).

Coté son, c’est plus sobre. Les guitares ne sont pas aux premiers plans, contrastant avec le dernier live électrique. C’est plutôt une basse bien rythmée et riche qui contribue à l’énergie du disque. L’aspect mélodique n’est pas négligé, même s’il reste assez simple, laissant la place aux textes.

Un disque qui mérite donc une écoute attentive (enfin plusieurs, pour les subtilités des textes) et qui devrait combler les fans du groupe. D’ailleurs, notons qu’en septembre, le groupe continuera sa tournée débutée en avril dans plusieurs villes françaises, avec notamment une seconde date sur Paris.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page