samedi , 22 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Alela Diane

Alela Diane

About Farewll

Label: Rusted Blue Records / Believe / Irascible

FOLK – Alela Diane est une songwriter américaine. Après trois albums, dont un album de reprises folk d’artistes comme Nick Cave ou Vashti Bunyan et un essai sans succès dans un style plus grand public, voici un quatrième album qui revient au fondamentaux de la chanteuse : le folk. Retour sur un album sorti en en juin de cette année.

Le titre de l’album – ABOUT FARWELL – donne immédiatement le ton. Il s’agit d’un album de rupture. Il suffit de regarder les noms des morceaux pour s’en convaincre avec par exemple des titres comme "About Farewell", ‘’The Way We Fall’’, ‘’Nothing I Can Do’’, ‘’Before The Leaving’’.

A la première écoute, on sent immédiatement cela. Cependant elle évite les écueils de la mélancolie pour nous emmener dans une nostalgie sans amertume ; le message étant : maintenant c’est fini, la magie n’est plus là, passons à autre chose. La musique est délicate, les arrangements s’ils ne sont pas très simples – guitare seule ou avec un peu de piano – se font discrets avec de temps en temps des cordes en arrières fond ou encore sur ‘’The Way We Fall’’ quelques notes de flute pour ponctuer la voix d’Alela.

Les titres sont pour une part des photographies des moments-clé d’une vie à deux qui part en lambeaux et d’autre part des moments de réflexion sur la rupture et les relations de couple en général. ’Colorado Blue’’ donne immédiatement la raison de la rupture : c’est la femme bafouée. Suit ‘’About Farewell’’ où l’essentiel des paroles étant qu’il faut partir pour ne pas vivre dans l’ombre, partir sans un regard en arrière. ’The Way We Fall’’ est la réalisation que tout est fini. ‘’Nothing I Can Do’’ résume bien l’atmosphère de cet album : ne pas se morfondre sur l’échec de cette relation et regarder vers l’avenir. D’ailleurs dans les paroles de cette chanson, on trouve « honey, there is nothing I can do to save you from yourself » ce qui montre une fois encore la nature intime et cathartique de l’écriture de cet album.

Dans la deuxième partie de l’album, les orchestrations se font plus présentes dans l’ensemble – bien que toujours aussi légères – élevant l’album à un niveau encore plus riche. ‘’Black Sheep’’ en est le titre le plus mélodique avec une section rythmique basse batterie riche supportant une chanson partagée entre folk et american roots.

Au final, un album authentique et riche en émotions qui marque un retour au folk pour cette chanteuse talentueuse.  Un plaisir pour les fans et une bonne découverte pour les autres.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page