jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Sonic Youth

Sonic Youth

Rather Ripped

Geffen - Universal


Les années passent, Sonic Youth est toujours là pour produire des disques qui nous surprennent. En 25 ans de carrière, Sonic Youth a évolué au fil des époques passant de la new wave, au hardcore, faisant un détour par le grunge dans les années nonante, pour finir au XXIème siècle par du rock et du pop rock comme sur Rather Ripped, dernier opus en date. Il s’agit du neuvième et dernier album chez Geffen. Précisions que les New-Yorkais ont crée leur propre label pour sortir des disques expérimentaux.
Personne ne pourra leur reprocher d’avoir bâclé leur travail avant de se séparer de leur maison de disque, car le résultat est plus qu’honorable.

Dès les premières notes de "Reena", on sent qu’on baigne dans l’univers de Sonic Youth, mais d’une façon plus légère, plus accessible que d’habitude. Pour preuve, le second titre, "Incinerate", dont la petite mélodie à la guitare risque de vous rester longtemps en tête. On retrouve le son noisy et dissonant du groupe lors du solo de guitare (Sonic Youth porte aussi l’étiquette de noisy pop, qui mélange astucieusement les dissonances et les distorsions). Sur l’excellentissime "Do You Believe In Rapture?" (ce titre a été initialement prévu comme nom de l’album) on baisse d’intensité, mais on plonge dans une atmosphère mélancolique à souhait où la voix de Thurston Moor nous donne des frissons. "Sleepin Around" retrouve davantage les sonorités teintées de dissonances et de distorsions qui ont fait le glorieux passé de Sonic Youth. "What A Waste" avec Kim Gordon au chant est assez dynamique et la mélodie de la guitare est intéressante et plaisante. Sur "Jams Run Free", Kim pousse sa voix, ce qui donne un petit côté Jane Birkin qui n’est pas déplaisant.

La seconde partie de l’album est un peu en dessous des premiers titres cités, mais on retrouve de bons moments digne du groupe. "The Neutral" par exemple sonne très pop rock durant les couplets et monte en intensité lors du refrain. La finition et les détails sont toujours bien présents durant tout l’album et raviront à coups sûr les auditeurs. Ce disque est un bon compromis pour les fans de la première heure ainsi que pour les néophytes.

Malgré les années qui passent, Sonic Youth garde une fraîcheur et un son très jeune. Il est difficile à croire que les musiciens ont actuellement la cinquantaine. Le rock est-il un anti-vieillissant ?


Une sélection Lords of Rock:

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page