mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » I’m From Barcelona

I’m From Barcelona

Paléo 2008, interview


Un moment après avoir assuré le spectacle sur la grande scène, les suédois de I’m From Barcelona ont passé quelques instants en notre compagnie. Le temps de répondre à nos questions impertinentes et de bien s’amuser avec ces personnages au look délirant. Rencontre avec Emanuel Lundgren (fondateur du groupe) et Frida Öhnell.

I'm from barcelona paleo 2008Lords of Rock : Comment s’est passé votre concert ?

Emanuel : Je pense que c’était un bon concert. Il y avait du monde, une bonne ambiance, c’était vraiment chouette.

Et votre tournée ?

Frida : Sympa, on est allé jouer en Lettonie. C’était la première fois qu’on jouait là-bas. Très intéressant comme expérience.
Emanuel : Même si on s’est fait piquer notre bateau… (Matériel de scène)
Frida : Du coup on en a un nouveau aujourd’hui. Sinon, on a aussi eu le temps de fêter mon anniversaire durant un jour de congé. Ensuite on est aller jouer 2 dates en France et nous voilà !

Lorsqu’on écoute votre album, il y a un côté très joyeux, festif qui s’en dégage. Etes-vous toujours comme ça dans la vie ?

Emanuel : Notre vie est comme celle de tout le monde, avec des hauts et des bas. Mais quand on est tous ensemble, on a une bonne attitude, assez positive.
Frida : Il n’y a aucune raison de faire la gueule quand tu es sur scène avec tes amis.

J’ai une question un peu bête, mais…

On aura aussi une réponse stupide de toute façon… (rires)

Vous êtes un groupe de 29 membres, comment vous faites pour gérer les répétitions et tout le reste ?
Emanuel : Mais ce ne sont jamais les mêmes musiciens. On est 28 actuellement, et ce soir il y avait 16 personnes sur scène. Tu sais, beaucoup ont d’autres groupes à côté et on « sélectionne » les musiciens pour certains concerts. Chaque tournée est différente, il y a d’autres personnes, on n’a jamais le temps de s’ennuyer.

Vous êtes donc plutôt un collectif ?

Frida : C’est un peu comme une équipe de 25 joueurs avec seulement 11 places sur le terrain. A la seule différence que nous on est 16 sur scène.

Vous avez emprunté votre nom à un livre ?
Emanuel :Non à une série TV des années 70 qui s’appelle Fawlty Towers. John Cleese le producteur de la série est membre des Monty Python.

Avez-vous du succès en Espagne ?
Emanuel : On a déjà joué en Espagne, justement à Barcelone. Les gens sont plutôt surpris et confus, ils nous disent : « Quoi Barcelone ? Et vous êtes de Suède ?? »

Et quels sont vos plans pour la suite ?

Frida : Notre prochain album sort fin septembre et s’appelle « Who Killed Harry Houdini ? »
I m from barcelona - paleo
Il sera différent des précédents ?

Emanuel :Oui parce qu’avant nous étions un jeune groupe, maintenant on a un peu plus d’expérience. On tourne depuis 3 ans et les musiciens principaux se connaissent mieux. Notre nouvel album sera donc plus abouti.

Quel genre de musique détestez-vous ?

Emanuel : Je ne suis pas très fan de samba en fait…
Frida : Moi c’est la musique balkanique qui ne me branche pas trop
Emanuel : Mais dans le groupe il y a des gars qui aime bien. On est tellement, qu’il arrive qu’une personne n’aime pas tel genre et une autre adore.
Frida : Du coup, on écoute un peu les goûts de chacun.
Emanuel : Certains écoutent du métal, d’autre Roxette, Bruce Springsteen ou du disco. Dans le groupe, on aime tous les genres possibles et imaginables.

Quel album a changé votre vie ?

Emanuel : Je vais te donner une réponse un peu bête, mais je vais dire Sergent Pepper des Beatles. Ca me rend fou parfois, parce que depuis plus de 40 ans et ces 4 Anglais, on a rien fait de mieux.
Frida : Moi je vais répondre les New Kids On The Blocks.

On a demandé hier aux Hives pourquoi les Suédois jouaient du si bon rock. Votre avis sur la question ?

Frida : Quelle était la réponse des Hives ?

Donnez d’abord votre réponse…
Emanuel : Je pense que vous avez tellement de trucs ici, le soleil, le vin, un tas de choses à faire. Nous en Suède, on s’emmerde un peu, alors du coup on prend la guitare et on compose des morceaux à la maison.

Enfin, que voulez-vous dire à vos fans en Suisse ?

Emanuel : Sortez de chez vous et montez votre groupe de musique !!

Photos © Paléo festival


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page