mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Adam Green

Adam Green

Fri-Son, lundi 28 avril 08


C’est d’abord la chanteuse anglaise Laura Marling qui ouvre le bal, avec des morceaux plutôt doux dans un style folk. Sa belle voix est accompagnée de sa guitare qui donne à la salle une certaine mélancolie. À la première note de musique, le public est déjà conquis et très attentif ; pas un seul bruit dans la salle. Elle nous charme avec sa timidité. On sent là un grand potentiel malgré son jeune âge. Personne ne s’attend à la bombe Adam Green qui débarque avec toute sa troupe; changement d’ambiance total. La vedette entre sur scène en dansant et sautant dans tous les sens; claque pour le public qui se réveille!
C’est avec une de ces nouvelles chansons qu’il débute ; «Festival Song» de l’album Sixes and Sevens. Suivi de «Hollywood Bowl» de Jacket Full of Danger. Il enchaîne avec «Grandma Shirley and Papa». Ensuite, flashback avec des titres de ses anciens opus tels que «Salty Candy», «Animals Dreams» et «Dance With Me»; des morceaux relookés avec le groupe et ses chanteuses (chanteuses de talent d’ailleurs avec de magnifiques voix qui en balancent !) Vient ensuite le tube de l’été «Morning After Midnight». Le public est ravi, en bon fan, chante les paroles à tue-tête. Poursuivent les titres «Leaky Flask» et «Cannot Get Sicker», ce dernier dans des consonances assez jazzy.
Après «Emily», le crooner renvoie ses acolytes dans les backstage et attrape sa guitare pour deux morceaux acoustiques dont l’un accompagné de sa chérie Elle Bee (ndlr. qui d’ailleurs s’occupe du merchandising) pour le titre «Drowning Head First». L’audience fait un triomphe à cette dernière, qui s’est tout de même plantée sur le xylophone. Les musiciens reviennent pour «Gemstones», suivi de  «You Get So Lucky», «Chubby Princess», «Broadcast Beach», «I Wanna Die» et «Bed of Prayer». Adam saute, danse, sue, se déchaine complètement, une vraie bête de scène!
Et là, magie, télépathie même entre le public qui réclame la chanson «Jessica» et Adam qui l’avait prévu comme final (setlist à l’appui.)
Mais nous ne le laissons pas filer comme ça, il revient par deux fois et termine avec «No Legs» seul à la gratte ; bel au revoir…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page