Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Lôzane’s Burning VIII

Lôzane’s Burning VIII

Lôzane's Burning VIII

Grand-Vennes 12.01.08


Le 12 janvier dernier a eu lieu la huitième édition du célèbre festival lausannois, organisé par l’association E la nave va…Le Lôzane’s Burning bien sûr! La particularité de ce festival, c’est que chaque année un thème est choisi et les groupes doivent faire des reprises de chansons qui collent avec ce même thème.
Cette année les «stars» lausannoises nous ont chanté la pluie, mais surtout le beau temps.
Le thème était la météo. Et le tout était présenté par une des connaisseuses dans ce domaine et pas des moindres: Maria Mettral (mais oui, vous connaissez, Miss Météo TSR!) Dix-sept groupes de rock’n’roll et Maria Mettral, que demander de plus pour une longue soirée comme celle-ci. On situe. Ça commence à peu près vers 19h30, pour cinq heures de rock’n’roll consécutives! 18h30: le public attend dans le froid, impatient, alors qu’il sera déjà en sueur dans les pogos une heure plus tard.
Pour la deuxième année consécutive, c’est le groupe Melatonin qui ouvre le bal avec une énergie qui vous entraîne dès le second morceau. On aura surtout retenu leur reprise de  "I Fought The Law"  de Eddie Cochran. Quinze minutes environ sont concédées à chaque groupe, ça va vite! Suivis de près par Perrine et les Garçons, avec une étonnante reprise du "Pénitencier" de Johnny Hallyday. Les déjantés de Favez reprennent le micro et enflamment complètement le public (beaucoup de pogos suivront cette performance). Seul soliste de la soirée, Jérémie Kisling viendra tout de même calmer les chevelus avec des chansons plus douces. Il nous fera partager quelques duos, accompagné de sa sœur. Les groupes passent à la vitesse de la lumière. Your Own Decay, avec leur incroyable reprise de "Umbrella" (Rihanna)! Samuel Hall Band  avec des chansons calmes, longues, mélancoliques… Ensuite, Climax, qui fait grimper la température avec un sulfureux strip-tease, on en redemande! Grand Bastard Deluxe se fera remarquer grâce aux perruques blondes et surtout avec une très bonne reprise de "Snow" de Red Hot Chili Peppers. On sent déjà à 21h le public se relâcher un peu. Eh ouais, c’est fatiguant le Lôzane’s Burning! Bandini fera une reprise de "Sea Sex and Sun" de Gainsbourg plutôt médiocre… (seule déception de la soirée). "When The Sun Goes Down" de Arctic Monkeys chanté par Rosqo rattrape le coup, malgré un chanteur malade! Puis le génialissime groupe Kruger prend le micro, avec des titres en allemand quelque peu détonants!
Des groupes et encore des groupes; Toboggan, Magicrays, Ventura, The Giants Robots, Ärtonwall, Sludge, tous aussi sympas les uns que les autres. Le problème avec le Burning c’est que c’est peut être un peu longuet vers la fin… Mais l’idée est si brillante qu’on est obligé d’y aller! Et quoi de mieux que nos groupes à nous, hein?!
Quoi qu’il en soit, je vous conseille vivement de vous y rendre l’année prochaine si vous avez eu le malheur de manquer l’édition de cette année!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page