mercredi , 14 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Air au Métropole le 28 novembre 2007

Air au Métropole le 28 novembre 2007

Air au Métropole le 28 novembre 2007

Mercredi 14 novembre 2007


Rappelez-vous, c’était en 1998 que vous les avez entendus la première fois. Probablement était-ce « Sexy Boy ». Puis, quelque temps après, « Kelly Watch The Stars » était lancé sur les ondes. La machine était lancée.

Toute une génération estudiantine mais aussi papa-maman ont su apprécier le côté doucement rétro et à la fois vaguement science-fiction de Nicolas Godin et Jean-Benoît Dunckel . Très facile d’accès, Moon Safari fut (et est toujours aujourd’hui) une réussite sur le plan pop, sur celui de l’easy-listening et sur bien d’autre plans encore !

En 2000, ils sont choisis par Sophia Coppola pour réaliser la B.O. de son premier film, The Virgin Suicides (choix qu’elle reconduira par la suite avec Lost In Translation (2004) et également pour un titre sur Marie-Antoinette). Re-carton ! On ne peut passer à côté ! L’année d’après pourtant sortira 10,000 Hz Legend, qui divisera quelque peu le public au grand dam des deux précédents albums. Puis surgit Talkie Walkie en 2004, plus pointu, plus expérimental et enfin, cette année encore, Pocket Symphony, album sous influence japonaise.

Certains ont déjà eu la chance de les voir en mars au Fri-Son de Fribourg, ceux qui n’ont pu assister à cette fête les auront admirés au Paléo Festival de Nyon. Quant aux retardataires, il n’est jamais trop tard ! Les Chevaliers dans l’Ordre des Arts et des Lettres – car ils le sont, figurez-vous – sont de retour pour nous offrir un show tant énorme qu’intimiste dans la salle lausannoise qu’est le Métropole le 28 novembre prochain. Que vous soyez restés crochés à l’obsession qu’avaient Nicolas et Jean-Benoît pour le Moog à leurs début ou que vous soyez scotchés par le son du koto ou du shamisen joués sur Pocket Symphony, ce concert est à ne pas manquer ! Tous les meilleurs moments y passeront, et les Français vous feront sûrement redécouvrir certains titres en leur apportant, pour le coup, la touche manquante sur l’album. D’autre part on est en droit d’attendre de nos deux zigotos un show à la hauteur de nos espérances : illuminé, allumé, futuriste, magique, transporté, rêvé…

C’est un monstre qui débarque. Un monstre respecté – et ce n’est que justice. Dans une petite salle, somme toute. Un cadeau, donc. Laissez l’herbe et le shit à la maison : on vous dit que vous serez transportés ! Vous aimez danser ? Y aura de quoi faire. Vous aimez fermer les yeux et vous laisser emporter ? Aussi. Vous ne les avez pas vu ni au Fri-Son, ni au Paléo ? Alors c’est un signe : deux fois manqué c’est assez, trois, c’est trop !

Des billets sont à gagner dans notre rubrique concours !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page