Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Vit’Fait

Vit’Fait

Les chros

CHRONIQUES – Deuxième volet de notre rubrique « Vit’fait ». On n’aura pas le temps d’écrire un pavé pour chaque disque, alors on regroupe ces 5 albums dans une même chronique. Pas cons les mecs ! Bon c’est parti !

Lors de l’intro de REIGN OF TERROR, on pourrait croire à un show d’AC/DC avec un public en liesse et une vieille guitare qui se fait sentir. Et ben non, Sleigh Bells fait de la noisy-pop et envoie la sauce à coup de beat et de samples. Bien-sur, il y a quelques guitares par là-dessus et toujours la voix haute (et parfois sensuelle) d’Alexis Krauss . Mais l’ensemble sonne assez bordélique, ce n’est pas un monde facile d’accès. On ne s’étonne pas que M.I.A les ait repairés au début de leur carrière. C’est de la musique très moderne, par moment ça tabasse (Comeback Kid), mais malheureusement les machines ont pris le contrôle et la place des humains. Les jeunes apprécieront !

Label : Mom + PoP / Sony Music

 

Un double album live de Primal Scream, en voilà une bonne idée. SCREAMADELICA LIVE CD/DVD est sorti l’année dernière mais arrive entre nos mains qu’aujourd’hui. L’occasion de parler de ce groupe écossais qui marqua les années 90 et qui continue son honorable carrière. Le principe de cet album live est simple : rejouer l’album SCREAMADELICA (1991) dans son intégralité. Un concept intéressant de plus en plus populaire ; Metallica s’y met aussi. Ce live a donc été enregistré l’Olympia de Londres en novembre 2010 et le résultat est tout à fait remarquable. Le groupe aux multiples influences reprend ces vieux titres avec une belle énergie, beaucoup de chœurs (et de cœur) et une orchestration remarquable. Le 2ème disque comporte 8 titres provenant de la large discographie du groupe. En bonus, le DVD du concert pour admirer ce magnifique spectacle. Cet album s’adresse clairement aux fans.

Label : Eagle Vision / Musikvertrieb

 

Sept ou huit lignes ne suffiront pas pour présenter Philippe Barbot. Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, nous vous laisserons le soin de découvrir sa grande carrière et ses nombreuses casquettes sur d’autres sites. Son premier album POINT BARRE (à bientôt 60 ans) est par contre une agréable surprise pour tous les amateurs de chanson française. Guitare, voix, Philippe Barbot peut s’appuyer sur des textes sincères tournant beaucoup autour du sujet universel : L’amour. Des mélodies souvent entraînantes, une voix chaude et amicale qui invite l’auditeur dans le cœur et la tête de Philippe Bardot. Le musicien ne se limite exclusivement qu’à la guitare et explore d’autres territoires (Poème Paumé, La Valse des Regrets) avec brio.

Label : Believe

 

On change encore de style pour s’inviter cette fois chez Tristesse Contemporaine. Un groupe d’électro composé d’une Japonaise, d’un Anglais et d’un Suédois. Comme ils vivent à Paris, ce sont presque des Français, en tout cas le nom du groupe et le label le sont bien. Musicalement c’est de l’électro assez intéressante qui va puiser dans  les années 80 et dans la new-wave et la coldwave. De l’électro-cold dit-on aussi, ce qui se traduit par des morceaux aériens, épurés qui s’écoutent dans les soirées VIP et branchées de la capitale. Perso, on n’est pas en extase non plus devant le groupe, même si la musique se laisse écouter. On garde le disque pour le top 10 des plus belles pochettes de l’année par contre. La grande classe !

Label : Dirty / Disques Office

 

On termine par un label qu’on aime bien, Now Again. En effet, c’est toujours l’occasion avec eux de découvrir des trucs venus d’ailleurs complétement barrés. Cette fois on part en Inde pour du rock psychédélique avec Atomic Forest. En surfant la moindre, on se rend compte que le disque original OBSESSION 77 n’est plus disponible et se vend très cher de particulier à particulier. Si vous avez un père baroudeur qui a des vieux vinyles bizarres, allez jeter un coup d’œil, vous êtes peut-être riche ! Bref, cette compile OBSESSION donne évidemment un large aperçu de ce que faisait le groupe funk-psyché dans les années 70. Solos sans fin, expérimentation, ça part souvent dans tous les sens. Et il y a du bon vieux rock n’roll pour danser le twist. Hop là ! Nos amis Indiens reprennent quelques vieux classiques de l’époque, c’est pas mal du tout. Le son est aussi d’époque… il faut parfois s’accrocher.

Label : Now Again / Namskeio

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page