dimanche , 23 juillet 2017
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » The Mystery Lights au Romandie

The Mystery Lights au Romandie


Le Romandie, Lausanne (CH), lundi 6 mars 2017

REVIEW – « Pour couper la semaine, il n’y a rien de mieux qu’un concert le lundi soir ». Nous voici donc au Romandie de Lausanne pour découvrir un jeune groupe très très prometteur.

Quand il s’agit de notre « groupe révélation 2016 » il est clair qu’on n’allait pas manquer ce rendez-vous. Le groupe américain a sorti un premier album éponyme l’année dernière qui lui a valu des critiques plus qu’élogieuses. Entre rock garage et rock psychédélique, le quatuor propose des titres qui sonnent justes, qui atteignent la cible (notre cœur) dès les premières écoutes. Il y a quelque chose d’entêtant dans leur musique, on a toujours envie d’entendre la suite. L’influence des années 60-70 est bien présente et pourtant c’est aussi rock n’roll-garage comme jamais.

Cette soirée au Romandie a commencé sous les meilleurs hospices, car en première partie ce sont les lausannois de The Wild Guys qui ont chauffé la salle. Un groupe parfaitement bien choisis pour l’occasion. Leur univers qui oscille entre punk-rock et garage-rock a comblé le public venu en nombre. Beaucoup de réverbe dans la voix, des riffs puissants, une touche aussi psyché par moment, franchement c’est un groupe classe.

Lorsque les Mystery Lights montent sur scène, l’ambiance monte d’un cran. La salle est vraiment bien remplie et le spectacle commence. Après une brève intro, les mecs envoient directement une de leur meilleure chanson (Follow Me Home). Le public est aux anges et on sent qu’on va passer une belle soirée. Le chanteur Mike Brandon déborde d’énergie et remue constamment ses jambes en avant en arrière ou saute dans tous les sens. Hyperactif ? Peut-être, en tout cas sacrément talentueux. Sa voix est claire et sonne exactement comme sur leur album. Le groupe arrive particulièrement bien effectuer les changements de rythme. Tout à coup, ils accélèrent et font de belles montées en puissance. Certains titres, plutôt dans la deuxième partie du concert et dans les rappels permettent aux musiciens de s’amuser un peu plus. Ils les prolongent, ils accentuent la touche psyché, ce qui donne ce côté entêtant. Avant les rappels, il y a aussi l’extraordinaire "What Happens When You Turn The Devil Down" qu’il ne fallait rater.

De nombreux titres de leur album, quelques-uns de leur EP, des reprises et certains « nouveaux » titres qui espérons-le seront rapidement en boîte. Une jolie set-list très homogène. Le groupe a fait honneur à sa réputation et a proposé un show d’une grande qualité. Ils ont terminé par une reprise des Dead Moon avec une montée en puissance qui va parfaitement bien pour clore le concert.

Un concert sous les arches du Romandie, de l’excellente musique, des mecs sympas (à peine le concert terminé, le batteur et sa bouteille de Tequila étaient au fond de la salle pour vendre le marchandising), tout était réuni pour bien couper la semaine.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page