vendredi , 30 septembre 2022

The Sensory

Il faut reconnaître que le quintet suisse-allemand a réussi un beau coup avec son premier album, CHEWING THE GUN (quel jeux de mot, visez plutôt la pochette !). L’auditeur rentre dans une machine à remonter le temps et se retrouve dans les 60’s ou 70’s à danser sur les rythmes endiablés et les mélodies de la soul music. Musicalement, on se sent bien entourés par les musiciens et la voix de Myriam Schuhmacher tient largement la route. Malgré ces influences rétro, le groupe a une certaine forme de modernité, notamment grâce à la section rythmique assez particulière de Marcel Steinmann (une batterie qui ressemble à une boite à rythme) et un chant plus proche d’une Amy Winehouse que d’Aretha Franklin ou Esther Philips. Peut-être que les puristes de soul music n’apprécieront pas, mais c’est leur problème. The Sensory a aussi ce léger côté pop qui rend la musique accessible à un large public.

L’essentiel du disque est cependant regroupé au début. Les titres phares (Pop & Sink, Starshine, Chewing The Gun, Back 2 Start) se suivent sur les quatre premières pistes. La suite reste agréable jusqu’au bout comme le très bon "Bye Ain’t Goodbye", mais c’est véritablement au début qu’on s’éclate avec le groupe. Mention spéciale tout de même à Myriam Schuhmacher sur le dernier titre "Please Please Please" qui se passe de commentaire. Une belle découverte à conseiller.

Check Also

Meshuggah est (in)Immutable

TRASH METAL – Meshuggah produit peu mais de la qualité. Carré comme un emballage Ikea, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.