vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Lords Of Altamont

The Lords Of Altamont

Midnight to 666

Label: Fargo / Irascible


GARAGE ROCK Déjà 4
albums pour la bande à Jake « The Preacher » Cavaliere. Avec eux, on
sait à quoi s’attendre, il n’y a pas de demi-mesure. MIDNIGHT TO 666 ne déroge
pas à la règle, du début à la fin c’est intense. Rock it !!

Si il y a un groupe qui sent
la crasse, le cuir, la graisse et le gros rock c’est bien les Lords Of
Altamont. Les riffs sont puissants, la voix de Jake braille à souhait des
paroles qui n’ont rien de poétique, la batterie assurée par un ancien membre
des Cramps martèle du début à la fin, mais mon Dieu que c’est bon !
L’énergie que dégage le groupe nous est envoyée en pleine tronche et il est
difficile de s’en remettre. C'est-à-dire qu’après avoir écouté l’album, on ne
va pas mettre un disque de pop-folk. On a plutôt envie de remettre un vieux
disque d’Iggy Pop, Black Rebel Motorcycle Club ou n’importe quoi qui gueule un
max. Le groupe de Los Angeles n’invente rien sur MIDNIGHT TO 666 mais au
contraire redonne la place au garage rock qui n’a rien d’intello et qui ne pète
pas plus haut que son cul.

Les Lords of Altamont
sont des vrais Lords Of Rock !

"FFTS" ouvre l’album sur de
bonnes bases, car commencer un disque avec un mini solo, c’est puissamment
rock. La suite est un enchaînement de grosses cylindrées… c’est carré (Get In
The Car, Bury Me Alive), c’est une guitare fuzz (You’re Gonna Get There), c’est
parfois psyché (Save Me From Myself) et le toute, ça décoiffe ! Les Lords
Of Altamont s’attaquent ensuite aux reprises avec "I’m Alive" de Tommy James
& the Shondells ou encore "Ain’t It Fun" des Dead Boys. On se souvient
naturellement de ce titre grâce (ou à cause, c’est selon) du Spaghetti Incident
des Guns. Version Altamont, c’est pas mal non plus. "Action Woman" des Litter est
aussi repris à la sauce heavy garage pour clore ce disque de malade. Soyons
honnête, si les Lords of Altamont sont des vrais Lords Of Rock, ils sont tout
de même un peu barrés. Mais on aime ça…

Si vous aimez Iggy Pop, les
Cramps et tout ce qui est peu sale et crasseux, vous n’allez pas être déçu. Et
on a de la chance, car le quatuor américain sera de passage dans la région ces
prochains temps. Ils seront dans la nouvelle et charmante salle de La Rodia à Besançon le
dimanche 3 avril. Sinon en Suisse le 16 avril à L’Usine de Genève et le 4 mai à
Martigny. Ca va swinguer grave !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page