Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Dining Dead

The Dining Dead

We Are

Autoproduit


Le groupe Jurassien The Dining Dead sort un EP dans la pure tradition rock. Une découverte intéressante et espérons-le, le début d’une grande aventure.

Attention à ne pas se fier à la pochette très morbide, The Dining Dead n’est pas un groupe de black metal ou de grind core. Les musiciens jurassiens transformés pour l’occasion en zombies et morts vivants pourraient pourtant nous faire croire que le contenu de cet EP a de quoi faire trembler nos âmes sensibles. N’ayez crainte, le rock que propose The Dining Dead est agréable aux oreilles et les ambiances proposées sont variées.

Le groupe s’est formé il y a plusieurs années après la dissolution du combo hardcore Lack Of Anger. Alexis et Romain se sont entourés de nouveau musiciens et The Dining Dead a vu le jour en 2005. Le quintette présente donc son EP WE ARE, composé de 4 titres.

 

L’envie de faire du bruit est bien présente

 

Une pointe de mélancolie se fait sentir dans le rock des Jurassiens. Sobres et sombres, les compositions du groupe alternent souvent entre légèreté et fracas. “Fashion as a Fighting Spirit in Schoolyards” est le parfait exemple. Une intro lourde avec un gros riff avant que le chant se pose sur quelque chose de léger. Pour le refrain on remet un peu plus de poids, on place un passage instrumental tranquille et pour le final on accentue la voix, on accélère la rythmique. Ces constructions sont très intéressantes et pour l’auditeur c’est plutôt agréable. Pour les titres “The Box” et “Hands in Pockets” il y aussi ces ambiances contrastées. “The Box” a une qualité mélodique supérieure aux autres titres, grâce notamment au refrain assez efficace. ”
Redneck” le quatrième est dernier titre est un peu différent. On sent le passé hardcore de certains musiciens et l’envie de faire du bruit est bien présente. Ce titre sonne très rock et la voix énervée d’Alexis Jobin va parfaitement bien dessus. Une voix assez haute, un peu criarde qui dynamise cette fin d’EP.

 

Il ne reste plus qu’à attendre, espérons-le, un album complet. Il est toujours difficile de se faire une idée précise avec seulement 4 titres, mais les premières prémices sont intéressantes. On peut aussi aller voir le groupe en concert pour entendre et voir ce que valent nos 5 jurassiens.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page