Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Caroline Polachek

Archives des mots-clés : Caroline Polachek

Souscrire au flux

Chairlift

J’ai enfin trouvé une machine à remonter le temps ! Chairlift est exactement ce que je cherchais. J’avais essayé de commander au Papa Noël la DeLorean de Marty McFly, mais il ... Lire la suite »

Girl Crisis

Alors que certaines se réunissent le mercredi après-midi pour tricoter. D’autres préfèrent nous concocter des reprises aux petits oignons. C’est le cas de Caroline Polachek, chanteuse de Chairlift et ses ... Lire la suite »

Stereogum

Véritable référence pour tout amateur de news musicales, le blog américain Stereogum (http://stereogum.com/) sait prendre ses fans par les sentiments. A l’occasion de la fête nationale US, le site a ... Lire la suite »

Chairlift

Le trio électro-pop Chairlift, formé en octobre 2005, a enregistré en 2009 leur second album : DOES YOU INSPRIRE YOU. Le premier single "Bruise" est un petit bijou aux sons pop. Dès les premiers boom tchik de la boîte à rythme notre tête se meut de gauche à droite. Involontairement notre bouche murmure les paroles simples et répétitives. Bref, un single efficace qui, sans suprise, a été utilisé pour la campagne de pub d’Apple. Pour les adeptes de la métaphore sucrée, on peut utiliser l’image éculée du bonbon pétillant qui éclate dans la bouche. Malheureusement son arôme trop fort (et écoeurant) anesthésie notre palais pour la suite de la dégustation, les morceaux se distinguant peu ou prou les uns des autres. Ce nouvel album est marqué par les accompagnements intentionnellement démodés. Ainsi, « la pièce maîtresse de l’album » , "Planet Heath", débute par des gazouillements d’oiseaux, puis par des percussions asiatiques, le tout forme un accompagnement au rythme appuyé qui ferait à merveille office de musique pour film érotique des années 80’s (qui passe sur RTL9, on s’entend). "Flying Saucer Hat" est un exemple encore plus probant, chanté par Caroline Polachek, en français, on décele surtout le synthétiseur, affublé d’options vintages, et ses petits riffs à l’aspect enfantin. Lire la suite »

Revenir en haut de la page