dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Stevie Ray Vaughan

Stevie Ray Vaughan

Texas Flood 30e anniversaire

Label: Epic - Legacy

BLUES-ROCK - Stevie Ray Vaughan, je ne pourrais vous en parler qu’en superlatif. Pour moi, il a du naitre avec une guitare dans les mains pour trouver autant d’idées dans ses improvisations, et de les jouer avec autant de virtuosité. Pourtant, à quinze ans, il était techniquement largement en dessous de son frère. A sa mort en aout 1990, il était sans doute le plus estimé par sa virtuosité des guitaristes de blues, notamment de ses pairs comme Buddy Guy ou Eric Clapton.

1983. Alors que Stevie Ray Vaughan vient de lâcher Bowie sur la tournée de « Let’s Dance », bien qu’il ait participé à l’enregistrement de l’album, il fait paraitre chez Epic son premier véritable album solo. Le bluesman a déjà une carrière derrière lui, dont un premier festival de Montreux. Certaines compositions ont déjà été écrites cinq années plus tôt et régulièrement jouées sur les scènes. Elles vont être enregistrées pendant trois jours de novembre 1982 sur ce disque, devenu celui qui fera connaitre Stevie Ray Vaughan, guitariste virtuose. Et quasiment toutes deviendront les classiques à connaitre ! "Testify", "Pride and Joy", "Love Struck Baby" et bien sur "Texas Flood", ces titres seront parmi ceux qui ne quitteront jamais son répertoire scénique. Classé dans le blues, Stevie Ray Vaughan est pourtant dans un croisement d’influence. La première est bien évidement Jimi Hendrix, lui-même n’étant pas classable que dans le blues ! Ensuite on ne peut nier les courants funk (Testify) ou même hard rock dans sa musique, particulièrement par son attitude destructrice sur scène. Sans parler du son de guitare qu’il recherchait, et trouvé avec des micros défectueux qui donnait un son plus « gras ». Bref, TEXAS FLOOD reste l’album à posséder de Stevie Ray Vaughan, même si, au passage, je ne connais aucun mauvais album ou mauvais enregistrement live.

Cette édition du 30e anniversaire n’aurait pas plus d’intérêt que la réédition de 1999 contenant des bonus, si elle n’était pas complétée d’un live totalement inédit (même pour les bootleggers !). Enregistré à Philadelphia en octobre 1983, ce live reprend majoritairement les titres de l’album dans des versions assez proche, à l’exception de "Texas Flood", plus calme. Un véritable inédit se cache, la composition instrumentale "So Excited". Elle est enchainée avec une reprise qui ne paraitra sur disque que sur l’album suivant, le fameux "Voodoo Chile" de Jimi Hendrix. Dans le final, "Little Wing", Stevie Ray Vaughan cite l’un des rares singles de Cozy Powell, "Dance with the Devil". Coté qualité d’enregistrement, la remasterisation est correcte, mais sans doute limitée par la source originale. Un petit manque de relief est à noter (un son un peu froid, pour du live !!!)

Pour les véritables fans connaissant toutes les rééditions de concerts, celui-ci révèle les quelques surprises cités ci-dessus. Pour le reste, il est finalement assez typique du guitariste virtuose dans ses versions. Mais toujours très bon ! Et puis ca permet aussi d’exploiter le filon Stevie Ray Vaughan par une nouvelle réédition…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page