Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Stereophonics aux Docks

Stereophonics aux Docks


Les Docks, Lausanne (CH), lundi 19 octobre 2015

REVIEW - En ce lundi / premier jour de la semaine, les Gallois de Stereophonics sont venus brusquer les fans lausannois et ont fait salle comble aux Docks.  Le public déjà acquis d’avance attendait avec impatience la performance du groupe et espérait revivre en live les nombreux succès de ces 20 dernières années. Il n’a pas été déçu…

Arrivé tout juste après 20.30, heure annoncée du concert, je m’attendais à devoir transpercer la foule pour atteindre le bar extérieur à la salle et commander une petite mousse mais bizarrement il n’y avait quasiment personne… Normal, c’était lundi soir et personne ne sort un lundi soir à Lausanne.
Mais en fait, en pénétrant dans la salle, la gorge houblonnée, je suis tombé sur une salle comble emplie de fans qui ne souhaitaient pas perdre une miette du concert et qui espéraient apercevoir au mieux le beau Kelly Jones et ses musiciens. Je me suis donc frayé un passage vers la scène et le concert a commencé par deux morceaux de leur nouvel album KEEP THE VILLAGE ALIVE ( 9ème album déjà – paru en septembre de cette année) Ils ont démarré par "I Wanna get lost With you" puis enchainé avec le premier single déjà bien entendu sur les ondes " c’est la vie ". Cette douceur familière et cette voix atypique commençaient à me rappeler à ma jeunesse…

Ensuite, le groupe rodé aux concerts, presque trop , a enchainé et déroulé son rock efficace et parfaitement effectué tout en ponctuant les morceaux bien connus ("Traffic", "A Thousand Trees", "Have a Nice Day") par des discrets commentaires en anglais..  Mais bon pas besoin de trop parler, le public était déjà conquis bien avant le concert et la qualité musicale a fait le nécessaire.

Bercé par les riffs de guitares envoutants et la voix éraillée de Kelly Jones toujours aussi incroyable je me suis mis à fredonner tout en regardant autour de moi. Les gallois savent mélanger Rock et Poésie et le public de connaisseurs, des trentenaires en majorité à qui les tubes rappelaient forcément des souvenirs de liberté et de jeunesse, commençait à chantonner.

Sur "Lying in the Sun" ma voisine me dit « j’ai emballé sur cette chansons là… », puis elle ajoute «  avec une voix comme celle-ci, n’importe quelle fille craque… et d’ailleurs je craque encore sur le chanteur… ! »

Et oui, le chanteur, comme l’ensemble de groupe d’ailleurs, n’a pas pris une ride mais surtout la musique non plus ! Légèrement plus sage (comme nous) le rock des Stereophonics a pris de la maturité mais continue de nous transmettre des émotions et à nous enchanter. Le concert de ce soir est un résumé parfait de vingt ans de carrière d’un groupe qui arrive à être simple et touchant à la fois.

Pas encore tout à fait rassasié, le public a fait son rappel, le groupe après avoir feinté d’avoir terminé est revenu et a parfaitement conclu par "Dakota" puis tout le monde est reparti se coucher avec le sourire…tout en laissant à nouveau libre l’accès au bar pour une dernière bière du lundi soir.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page