samedi , 27 novembre 2021

Royal Blood change de cap

ROCK – Ils nous avaient habitués à du nerveux, du brutal, de la sueur. Cette année, Mike Kerr et Ben Thatcher ont pris un tout autre virage : vous faire remuer. Au moment de révéler les premiers extraits de ce « Typhoons », le duo promettait du disco, voire même des morceaux teintés de Daft Punk, Cassius et Justice, la french touch par excellence. Bon, sur ce dernier point on avoue avoir du mal à y retrouver des traces de « Get Lucky » ou « D.A.N.C.E. » mais il faut avouer que le pari est plutôt réussi, nos hanches se dandinent dans tous les sens sur quasiment chacun des titres. Si l’accueil est plutôt mitigé, il faut y voir là une évolution, et pas un baissage de froc à la Coldplay en allant vers de la musique bankable. Et même si c’était le cas, pourquoi fermer les yeux (et surtout les oreilles) sur les têtes de gondole de l’album que sont « Trouble’s Coming » et « Typhoons », totalement tubesques, et respectant les origines du groupe à savoir une grosse caisse qui claque et de la basse dans tous les sens, le tout agrémenté de quelques arrangements pour enrober le tout. Un bonbon acidulé ultra groovy, qui picote légèrement après les deux premières galettes du groupe certes, mais terriblement producteur de dopamine. On vous met au défi de rester impassibles sur « Limbo ». On en redemande après chaque piste et on remue les mollets pendant quarante minutes, pas plus, pas moins. Quand on sait en plus qu’un certain Josh Homme était dans les parages pour la production, on se dit que vraiment, ce Royal Blood 3.0 n’est pas si mauvais que ça. A défaut d’inventer l’eau chaude, le groupe se réinvente, et c’est déjà pas mal. Et pour ceux qui veulent un groupe qui reste droit dans ses bottes, on vous suggère plutôt d’écouter AC/DC.

About Damien Rodrigues

Check Also

Gojira – Fortitude

DEATH METAL – 30 avril 2021 Gojira révèle enfin le fruit de cinq années de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.