mardi , 18 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Parov Stelar

Parov Stelar

Live au Cabaret Sauvage

Le Cabaret Sauvage, Paris (FR), mardi 6 mars 2012

REVIEW - Parov Stelar, de son vrai nom Marcus Füreder, est un compositeur de musique électronique autrichien aux influences multiples. Avec déjà quatorze albums à son actif, il donnait un concert à Paris au Cabaret Sauvage mardi dernier. J’y suis allée pour vous, et je vous raconte.

 

Parov StelarParov Stelar… le mec qui fait de l’électro étrange ? De l'électro swing? Aller à son concert ? A 20 heures… mais pourquoi si tôt ? Bon ok, pourquoi pas. Après tout on m’invite. Si on m’avait dit que ce serait aussi fou, jamais je n’aurais osé me montrer indécise au début.
Le show avait lieu Porte de Pantin et le cadre était au premier abord, disons le franchement, un peu refroidissant. Des rails, partout des rails, des immeubles en construction et des têtes d’enseignes. Autant vous dire que le chemin à suivre avait des allures spectrales. Pourtant, petit à petit il y avait cette queue qui se dessinait, avec des gens clairement contents d’être là. Le cadre n’était en fait pas si effrayant, puisque le concert se déroulait dans une salle ‘’chapiteau’’ très sympa et que tous les services de rigueur étaient accessibles et de qualité : vestiaires, bar et piste de danse de taille suffisante, avec autour des petits coins bien sympathiques si on recherchait un peu d’intimité. Alors pour la seconde fois, je me suis dit « pourquoi pas ».

 

 

Et j’ai eu raison. Plus qu’un artiste hors norme, le Parov est un véritable concept qui mêle à l’électro une multitude d’instruments authentiques et classiques tels que la trompette, le saxo et la guitare. Les samples côtoient le jazz, le disco, tout type de musique en fait et pardonnez-moi l’expression, mais bordel qu’est-ce que ça rend bien ! Nous étions des centaines, proches les uns des autres mais pas trop, à danser en transe sur cette musique à la fois épurée et complète, alors que je vous le rappelle il était 20 heures ! Et qu’accessoirement, il fallait clairement du lourd pour me mettre dedans en ce début de soirée. Pour l’occasion, le maître avait chargé une super chanteuse lookée eighties de rocker les morceaux, et si à son entrée en scène j’étais quelque peu réticente (Oui ce n’était pas ma journée), elle a joué son rôle à merveille et ses interventions à la Gwen Stephani n’ont été que plus, plus, et encore plus, au show. Ne parlons même pas des deux trompettiste et saxophoniste en mode Blue Brothers, qui en vrais performers jouaient les duellistes pour notre plus grand plaisir. Le bassiste était éminemment sympathique et balançait des sourires à la pelle. Quant à Marcus, il opérait en retrait des autres, tel un chef d’orchestre humble mais non moins passionné. C’était en effet très appréciable de le voir bouger au rythme des basses : ce type aime ce qu’il fait. Bref, le Parov Stelar Band est une équipe de musiciens du tonnerre, à la fois professionnels et humains.

En résumé vous l’aurez compris, j’ai adoré et je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur Youtube histoire de découvrir, ou re-découvrir cet artiste d’exception. Commencez par ‘’Catgroove’’ par exemple, mais attention, vous l’écouterez en boucle !
Allez, comme on dit en Autriche ‘’Bis bald‘’ et surtout, à vos casques !

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page