mercredi , 28 juillet 2021

No Age

Lorsqu’on écoute du No Age pour la première fois, on se dit « Mais qu’est-ce que c’est que ce merdier ? ». Le son est rocailleux, saturé, pourri… La musicalité semble inexistante, les voix paraissent étouffées et complétement fausses. Mais ça, c’est la première écoute. Car en étant un peu plus attentif, on découvre un tas de petits trucs qui nous font apprécier le groupe à sa juste valeur.

Il y a d’abord une influence punk-rock qui se dégage de quelques titres et qui nous fait adhérer. Par exemple "C’mon Stimmung" en 3ème plage est très efficace. C’est du rentre dedans propre en ordre, avec une guitare dissonante à souhait qui fera grincer les dents aux gens bien-pensants. "Lock Box" a aussi les qualités nécessaires pour faire ressortir le punk-rocker qui sommeille en nous.

"Circling with Dizzy" est un titre moins rageur, mais qui nous fait penser aux Kills lorsqu’ils trafiquent leur pédale d’effet pour trouver un son bien grailleux. On ne peut encore une fois qu’adhérer. Pour citer d’autres références, il y a une petite touche à la Joy Division sur "I Won’t Be Your Generator". Cette grosse basse, cette sonorité, on retrouve quelque chose du groupe mancunien.

Et sinon, il y a de l’expérimentation, du bidouillage de son, du bruit, bref, tout ce qu’il faut pour faire un bon album de Noise rock. Car oui, messieurs-dames, AN OBJECT est un bon album de noise-rock, cependant il n’est pas à mettre entre les mains de n’importe qui. Les gens ne comprendraient pas.  

About Anthony

:-)

Check Also

Johnny Mafia : il n’y a pas que du bon pinard en Bourgogne.

GARAGE – Quand les prémices de ce nouvel album sont arrivés jusqu’à nos oreilles, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.