dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Micatone

Micatone

Wish I Was Here

Label: Sonar Kollektiv / Namskeio

NU JAZZ - Le jazz peut être un style assez difficile à écouter si l’on est pas amateur : WISH I WAS HERE est le CD parfait pour débuter son apprentissage du jazz, et particulièrement nu jazz qui mélange funk, soul, pop et parfois musique électronique. Un mélange original et intéressant.

Première seconde, et déjà l’immersion dans un film de Tarantino commence. Tout y est : ambiance jazz, douce et sensuelle à la fois, une mélodie qui résonnerait bien dans le fameux Jack Rabbit Slim's restaurant. Une musique intemporelle, et c’est ce qui fait son charme. On jongle habilement entre les voix féminine et masculine. "Asian Man" est un peu plus enjoué, on imagine la chanteuse avec beaucoup de caractère. Que ce soit un style plus jazzy avec "Souvenir", trip-hop, voire downtempo avec "Save me" et "Break My Heart", il n’y a toujours rien à redire. Lisa, la chanteuse, maitrise sa voix, passant des aigus à une voix douce et sensuelle. Toute cette richesse musicale, ces mélanges se combinent parfaitement. Leur talent est vraiment remarquable: au delà de créer de bons morceaux, ils créent l’univers qui va avec, et l’on se laisse emporter, espérant que cela ne va pas s’arrêter de si tôt ! On continue notre voyage avec "Pearl Diving", "Sweet Pain", et "Just a Boy".

 

 

On s’arrête sur "Wish I Didn’t Miss You", et la mélancolie qui s’en dégage. Le morceau le plus court de l’album, est aussi le plus touchant : «  Wish I didn’t miss you but I do » en guise de refrain, des instruments presque effacés, un dosage subtil, qui fait monter les larmes aux yeux avec ses trois minutes à peine. Mais pas le temps de s’appesantir, "Gun Dog" retentit, et son refrain pop aux échos de musique électronique donne envie de se déchainer. A l’opposé du reste de l’album, ce morceau est plus énergique, plus enjoué. On termine notre virée avec "Dirty Town", qui semble tiré d’un western des années 1950. Il suffit de fermer les yeux, et un saloon apparaît. On irait bien y prendre un verre, mais malheureusement l’album est déjà terminé.     

Micatone, ce groupe allemand de nu-Jazz, pour son quatrième album, a mis la barre très, très haut. On sent que les chansons sont vraiment travaillées, le groupe est allé jusqu’au bout de ses idées. Cet album est clairement à découvrir ! Par tous !

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page