vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Josef of the Fountain

Josef of the Fountain

Interview au Paléo Festival

Artificial Prod


Interview de Josef of the Fountain peu avant leur concert au Paléo Festival. Originaire de la Côte, sur les bords du Léman, ce jeune groupe n’a toutefois rien de suisse. A écouter d’urgence !

Enfin un groupe suisse qui n’a pas peur d’afficher ses ambitions ! Au risque de choquer la bonne conscience patriotique, ce quintet cite l’Angleterre plus que de raison sur leur prometteur EP intitlé 1101 LIGHTHOUSE. Pas grave si leur titre “Olympic“ évoque les Futureheads, pas grave si “Her Mysteriously the Queen“ sonne comme du Maccabees sur lequel on danserait à en reverser sa bière. Tant pis, on l’aime trop cette Angleterre pour y trouver à redire sur la musique de Josef of the Fountain. Surtout qu’ils savent comment frapper fort avec l’inaugural “This Is The Police“ brûlant, épileptique, dévastateur. Il suffit d’entendre Patrick – alias Paddy – s’époumoner pour y voir ce foutu entrain et cette énergie vitale à gravir des montagnes. De mémoire, on n’avait pas pris un morceau aussi flamboyant dans la tronche depuis longtemps. Forcément, ça marque les esprits, même si l’EP a de la peine à garder cette intensité stupéfiante. Forcément, ce n’est qu’un EP, synonyme de premier pas. Mais qu’il est bien produit et et bonne augure!

 

Ca marques les esprits

 

Ils n’ont qu’un six titres enregistré sous le bras mais ont déjà ouvert pour We Are Scientists, Stuck In The Sound, les sous-estimés Must Have Been Tokyo ou encore Coming Soon. Sur la scène du Détour au Paléo Festival, ils joueront de malchance, entre jack coupé et plexi de batterie traitre.  En septembre, ils effectueront quelques dates en France avant de faire le crochet par le Bleu Lézard de Lausanne où l’ambiance devrait y être électrique. Interview au stand presse avec les cinq du groupe affublés de jolis surnoms (ou pas) : Paddy, Mike, Arnö, Panda et Q. Pill.

Lords of Rock : Comment avez-vous fait pour en arriver à ce stade dans la musique?
Arnö (guitare, voix): C’est le style de musique qui nous a réuni  et l’osmose dans le groupe nous permet de continuer au quotidien de vivre des moments forts…
Paddy (voix): On a toujours été très bien entouré, ça commence par les potes et ensuite ça se développe et certaines personnes nous bichonnent pour qu’on puisse accéder à des scènes réputées. Donc merci à eux! On souhaite que ça continue!

Comment réagissez-vous devant le fait de jouer au Paléo?
Paddy: C’est vraiment classe de pouvoir présenter notre EP au public de chez nous! On s‘en réjouit!
Mike (guitare, voix): Bamboulé!

 

Et au Jazz?

Arnö: C’est un excellent souvenir. Une super opportunité de pouvoir se montrer dans un festival qui jouit d’une telle réputation. Enchaîner le Montreux Jazz et le Paléo c’est vraiment d’un grand soutien pour le groupe! On jouait dans le cadre du Tremplin lémanique Rock et on a perdu, du coup on a volé un tableau et un pouffe.

 

Avez-vous un message à passer?
Mike:  Stay sexual girls!
Arnö: hahaha

 

 

 

 

« On a volé un tableau et un pouffe »

 

Pensez-vous un jour vivre de votre musique?
Arnö: Qui ne voudrait pas vivre de sa passion? On compte sur le soutien des salles, des médias, etc…. pour qu’ils nous permettent d’y arriver.

 

Couchez-vous avec vos groupies?
Tout le groupe: Oui!
Mike: stay sexual girls! Yeah yeah yeah!

 

Ressentez-vous de la concurrence sur la scène suisse?
Paddy: Je ne vois pas de concurrence entre les groupes suisses. On devrait s’entraider pour créer une scène plus grande que juste une scène locale. Certains groupes font de réels efforts pour cette cohésion et il faut en profiter!

 

Quelle est la chose la plus rock’n’roll que vous ayez faite?
Paddy (basse): mmm… au Paléo, on a uriné sur un animateur radio!
Arnö: De se tirer une ligne d’ActiveforWork dans un club parisien avec une meuf qui me tirait une pipe…
Mike: Se battre avec notre première partie! 
Quentin: Coma Ethylique dans un avion… l’hôtesse de l’air a dû me remettre sur mon siège!
Panda: Ouais notre vie est rock’n’roll (rires)…

 

Myspace de Josef of the Fountain



Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page