John K. Samson

Pour bien appréhender ce premier album solo de John K. Samson, il faut se plonger dans ses projets précédents, et notamment les sous-estimés The Weakerthans dont il fut le frontman. Ce groupe de Winnipeg, catalogué sous folk-punk, a sorti 4 albums chez Epitaph entre 1997 et 2007. A noter également l’excellente reprise du morceau "Sanity" de Bad Religion (http://www.youtube.com/watch?v=NUh-o4ct6rU) pour l’album hommage sorti à l’occasion des 30 ans de carrière du groupe.

 

 

Mais revenons à PROVINCIAL. Cet album regroupe en fait les morceaux de 2 EP’s sortis en 2009 (City Route 85) et 2010 (Provincial Road 222) plus 6 inédits. Comme ces titres le laissent entendre, il est beaucoup question de voyages dans les textes du canadien. Le style musical est plus ou moins le même que celui qui fit le succès des Weakerthans : quelque part entre la folk et la power pop à la sauce new- yorkaise. Plusieurs morceaux prouvent que Samson est doué d’un talent certain lorsqu’il s’agit d’écrire des singles radio friendly. "Cruise Night", "When I Write My Master’s Thesis" et "Longitudinal Center" par exemple font immédiatement penser à ce que Nada Surf ou Fountain of Wayne ont pu faire de mieux. Plusieurs autres passages (Higway 1 East, The Last And, Stop Error) sont par contre beaucoup moins inspirés. Au final, même si l’album est assez agréable, l’auditeur risque d’être un peu déboussolé par cet auteur qui ne choisit pas entre la folk minimaliste et les quelques pépites pop disséminées tout au long du disque.

 

About Author

Check Also

Du live façon cachemire en boucle dans tes oreilles

Vous savez maintenant à quel point j’adore les concerts, je vous emmène avec moi vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench