mercredi , 21 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Rachael Yamagata

Rachael Yamagata

Chesapeake

Label: Frankenfish Records / Irascible

INDIE-FOLK - La charmante chanteuse américano-japonaise revient avec un troisième album teinté de folk et de soul. Chronique.

Pour son troisième album, Rachael s’est une fois de plus entourée de musiciens qu’elle connaît bien, et une chaleur familiale est clairement perceptible. Sur le premier morceau "Even if I don’t", la chanteuse choisit que le piano et la batterie prédominent, ce qui permet de nous faire rapidement entrer dans son univers particulier. Une chanson plutôt enjouée, un son d’été qui diffuse la bonne humeur ! Elle enchaîne avec "Starlight", beaucoup plus rock, et la voix grave et sensuelle de Rachel ne manque pas d’éveiller nos sens … ! Les chansons défilent et ne se ressemblent pas. En effet, lorsque "Saturday Morning" démarre, on croit reconnaître les styles de Norah Jones et Jack Johnson, un mélange de Soul et de Folk parfaitement réussi. Un morceau très apaisant, qui nous conserve dans le style feutré, chaleureux de Rachael. Un début beaucoup plus mélancolique au piano pour "You won’t let me". L’influence soul est désormais flagrante, et on apprécie beaucoup ! Avec "Stick Around", c’est une nouvelle fois une voix très sensuelle qui pénètre nos oreilles. Finalement, cet album est peut être à écouter en présence du conjoint(e) ! Rachael maitrise réellement sa voix, sait où elle va et ce dont elle est capable. Cela nous change des chanteur/ses qui murmurent, hurlent, ou dont la voix est pire que monotone. Les graves, les aigus, une voix parfois éraillée, feutrée, tout est bien travaillé, c’est un réel plaisir de l’écouter.

 

 

Les instruments sont variés, on sort du quatuor basique guitare, basse, batterie, piano : on retrouve violons, mandoline, violoncelle, mellotron… Rachael arrive à rendre chaque morceau unique, et l’on ne s’ennuie pas. La chanteuse nous laisse pénétrer son intimité avec l’ambiance conviviale de l’album. Album à écouter d’ailleurs sous un beau soleil, pour vraiment apprécier la paix qui s’en dégage !

Pour "Full On", la voix de Rachael et un piano suffisent à créer une très jolie ballade. Quant au dernier morceau, l’ambiance est plutôt nostalgique. Les dix titres sont réellement passés très vite, on resterait presque sur sa faim ! Alors pour soigner cela, on part fouiller sa discographie, et on écoute ses deux anciens albums, pour se rendre compte qu’ils sont aussi biens ! Une découverte vraiment géniale !

Pas de date en Suisse pour l'instant, mais un concert le 1er mai au Point Ephemere à Paris.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page