mercredi , 21 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » In This Moment

In This Moment

Black Widow

Label: Atlantic Records

METALCORE - Je viens de découvrir In This Moment avec le très sulfureux « Sick Like Me » et mon âme de métalleux a voulu en connaître d'avantage. Résultat : je me suis fait la discographie du groupe en quelques jours seulement.

Si vous voulez, In This Moment c'est la rencontre entre Lady Gaga et Marilyn Manson, le chic en plus. Maria Brink n'a pas la meilleure voix, mais elle est expressive, allant d'un chant clair alternant aigus poussifs et gémissements sensuels à un scream des plus détonants.

Après le succès de BLOOD, In This Moment monte encore la barre d'un cran et pousse à l'extrême son penchant pour le glauque avec BLACK WIDOW. Le deuxième clip « Big Bad Wolf » est tout aussi dérangeant, et s'aligne sur les précédents « Blood » et « Whore ». Ce qui est embêtant dans ce genre de clips – en-dehors du fait qu'ils puissent provoquer des crises à un épileptique –, c'est qu'ils ne racontent pas d'histoires. Après quelques secondes, le contenu de la vidéo est déjà révélé, tant les différents lieux et situations s'enchaînent rapidement. Il n'y a donc pas de progression possible, ce qui peut rendre le visionnage ennuyeux. Ils restent tout de même bien réalisés dans l'ensemble.

Lorsque j'ai regardé l'interview accordée à Metal XS, et que j'ai entendu Maria Brink déclarer : « certaines personnes ne voient que mes seins », j'avais envie de répondre : « alors arrête de les montrer ! ». Dans une confession tout-à-fait décomplexée, Maria Brink se dit être aujourd'hui à l'aise avec « la part sexuelle d'elle-même », laissant ainsi croire à un art futile, orienté sur le paraître. C'est d'ailleurs le principal reproche qui lui est adressé. Le groupe se défend en affirmant qu'il ne se cache pas derrière une mise en scène, et se dit avoir des choses profondes à véhiculer. Des titres comme « Whore » et « Sex Metal Barbie » émettent des doutes. Mais derrière l'apparence excentrique du groupe et de la plastique de sa chanteuse, on se rend compte que cette réponse s'avère, notamment sur l'album « A Star-Crossed Wasteland » avec des titres très poignants comme « The Promise », « The Road ». De même, « Black Widow » se révèle être plus complexe qu'il n'y paraît.

La jumelle maléfique à Lady Gaga incarne sur ce nouvel album une veuve noire ravageuse, avec une orientation RnB dans la voix qui évoque Nicki Minaj, comme sur « Sex Metal Barbie » ou encore « Black Widow ». D'autres titres sont plus traditionnels : moi j'entends du Shania Twaïn dans le refrain de « Dirty Pretty » avec ces voix additionnelles. « The Fighter » est plus convenue et passe moins bien que les précédentes ballades. « Natural Born Sinner » a un arrière-goût de « Whore », mais reste appréciable.

Il faut encore relever « Sexual Hallucination » : érotique, chimérique, planant. Un duo avec Brent Smith (Shinedown) ne pouvait être qu'exceptionnel. Et effectivement, c'est une superbe prestation. « Bones » se démarque vers la fin de l'album par son refrain intense et son texte détraqué. Le dernier titre « Out Of Hell » est sans surprise un morceau très lent, où la voix de Maria est mise en avant, comme cela a également été le cas sur les deux précédents albums. Néanmoins, le morceau tire en longueur et ne convainc qu'à moitié, avec cette voix à la limite du chuchotement.

On ressent que les atmosphères ont été travaillées : l'épouvante de « The Infection », l'univers des films des années 50 en introduction à « Black Widow », l'ambiance à la Resident Evil de « Big Bad Wolf », la possession bien angoissante qu'est « Into The Darkness ». Les performances lives du groupe sont tout autant réfléchies, avec des éléments de décors et des détails qui font la différence.

L'évolution de In This Moment a été rapide : cinq albums en sept ans, et le premier n'a absolument rien à voir avec celui-ci. Content d'avoir découvert le groupe avec les plus récents, parce qu'il faut quand même reconnaître que BEAUTIFUL TRAGEDY n'est vraiment pas bon – Maria chante même faux sur « When The Storm Subsides ». Et content qu'ils aient continué pour offrir aujourd'hui BLACK WIDOW. L'album est encore plus dépravé que le précédent et se rapproche ainsi de l'univers de Motionless In White, mais il est imprégné d'une liberté artistique totale. On peut même lui concéder une forme de beauté, à ce glamour sale et désorienté. In This Moment est de cette façon assez inqualifiable. S'inscrivant originellement dans un style metalcore, le groupe flirte aussi avec une tendance rock et industrielle. Tant d'influences qui rendent le groupe tellement unique !


2 commentaires

  1. je ne suis pas d'accord avec toi, je suis une immense fan d'ITM et même si les premier et dernier disques sont différents, on ne peut pas dire que l'un ou l'autre soit mauvais. pour "the fighter" c'est la même chose, ce n'est pas mauvais mais différent. excuse mon agressivité mais BON DIEU BEAUTIFUL TRAGEDY N'EST PAS "vraiment pas bon", c'est ton avis, pas celui de tout le monde. cependant, je suis d'accord avec le fait que l'univers d'ITM se rapproche de celui de MIW, et il faut préciser que Chris est dans le clip de Whore 
    une derniere chose: on dit la jumelle maléfique DE Lady Gaga 🙂

    voilà, et avoue tout de même que Maria est extremement beeeeeelle <3

    merci d'avoir lu 🙂

    • Moi qui pensais avoir écrit une chronique positive…

      Ce qui est intéressant dans la musique, c'est la musique. Pas les seins d'une chanteuse.

      Et en passant, au pluriel on met des S.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page