mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Heymoonshaker

Heymoonshaker

Noir

Label: Dify Records / Irascible

BEAT-BOX-BLUES-ROCK – Si vous avez échappé à la folie (humaine) urbaine de 2015 sans vous rendre compte qu’Heymoonshaker avait sorti un premier album de malade, voici une petite séance de rattrapage.

Heymoonshaker est un duo anglais constitué par Andy Balcon et Dave Crowe qui s’est formé en Nouvelle-Zélande et qui vit en France. Bam, le décor est planté. La particularité de ce groupe est naturellement de mélanger avec grâce l’art du beat-box et le blues-rock abrasif comme on l’aime. Abrasif, rugueux, comme te timbre de voix d’Andy Balcon qui nous prend aux tripes dès l’entrée en matière de « Find Myself a Home ». Après un EP et un maxi, le duo a sorti en octobre dernier un premier album, NOIR. Peu médiatisé, cet album fait pourtant partie des incontournable de 2015.

On pourrait penser au premier abord qu’un album rock avec un beat-boxer qui s’occupe de la rythmique s’avèrerait un peu chiant. C’était sans compter sur le talent d’écriture et la qualité musicale qui entoure ce projet. Le blues à la manière des Two Gallants, la voix soul pouvant faire penser à Asaf Avidian, l’esprit rock n’roll de ce projet et cette rythmique unique font que le résultat de NOIR est admirable.

Si vous voulez un titre accrocheur, écoutez « Feel Love »

Si vous voulez une rythmique de dingue écoutez « Best of Love »

Si vous voulez un peu de psychédélisme écoutez « Amandine »

Si vous voulez danser écoutez « Streets of Love »

Si vous voulez de la guitare folk qui part en vrille écoutez « Lazy Eye »

Heymoonshaker passe facilement d’une ambiance à l’autre, mais l’encrage blues est tellement puissant que ça ne choque pas. Au contraire, cela élargit le champ d’horizon du groupe. Il est évident que l’album est bien produit et orchestré (un violon incroyable sur Feel Love) et que le résultat live sera sans doute un peu différent. Mais il semblerait que les gars ont tellement bourlingué, que la scène est finalement leur endroit de prédilection. Alors soyez attentifs et si vous croisé leur chemin, faites-vous plaisir. Ils seront le mercredi 20 avril à l’Amalgame d’Yverdon-les-Bains, ça tombe bien, nous aussi.

Si vous voulez une révélation 2015, écoutez NOIR.


Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page