vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Epsylon

Epsylon

Live en Bretagne

dimanche 14 août 2016, 24h de la voile, Tregastel (FR)

REVIEW - Au détour d’un week-end en Bretagne, je profite pour voir enfin Epsylon en concert. Après l’interview et le nouvel album j’avais hâte de trouver une date qui pouvait correspondre à nos week-ends passés à droite à gauche. Ils tournent à peu près partout en France mais pas à Paris. Un jour peut être… En attendant, voilà de quoi me rassasier.

C'est face à la mer que nous venons applaudir Epsylon en cette soirée du 14 août, qui clôture un week-end de fête, celle des 24h de la voile à Tregastel, jolie ville aux bords des côtes de granite rose.  

Je ne présente plus ce groupe de rock aux sonorités celtes. Ah, vous ne connaissez pas? Voici un résumé rapide alors. Fort de 10 années d'expériences, 4 albums studios, des kilomètres au compteur, ce groupe de 6 artistes sait manier la bombarde à la sauce rock festif, dans la lignée de Matmatah et Merzhin. Pour plus d'infos, allez voir l'interview

Connus pour enflammer le public, Epsylon a mis un peu de temps à chauffer la scène de Tregastel. Pourtant la setlist de ce concert est très rythmée, avec pour commencer quelques morceaux rock énergiques du dernier album : "L'autre bout du monde" et "La même histoire". Mais la scène n'est pas très grande et le public plutôt familial, d'où le fait que la mayonnaise ait du mal à prendre. C'est plus un public qui admire les performances artistiques sans en faire des tonnes. Mais après 10 minutes de concerts, j'ai envie de sauter et faire secouer mes cheveux style un metaleux en furie, le tout au doux son de la bombarde. Je me répète sûrement, mais Epsylon est l'un des seuls groupes capable de me donner des frissons à chaque fois que les instruments traditionnels sonnent. 

Après ce début de concert fort en énergie, voici l'instant calme et triste avec les paroles très intenses sur les attentats de Paris du titre "Ecorchés", qui rappelle de mauvais souvenirs. Puis ils enchaînent doucement sur "Landerama". Chanson dure sur l'immobilier intensif de la côte vendéenne comme on peut le voir à Saint Jean de Mont où "le béton remplace les chardons". A partir de ce moment, le public est plus réceptif et Nicolas, le chanteur, en profite pour nous demander de lever les bras afin de prendre une photo de famille. S'en suit nos "Wouhou" sur le titre énergique "Amazones".

 

S'il y a un titre qui sonne mieux sur scène que sur l'album c'est bien "Entre nos Mains". "Levez les mains au ciel !", accompagné de riffs qui résonnent, ça en jette carrément ! On est dans le dernier quart d'heure du spectacle et le public est bouillant, quelques farandoles se propagent sur "Requiem". J'y met toute mon énergie et mouille le tee-shirt de sueur. Le spectacle se fini en apothéose où Nico saute comme pour atteindre la lune.  

Quel plaisir d'entendre "Le Temps" et "Jeté dans l'arène" pour bien clôturer cette soirée magique au bord de mer, lors du rappel des artistes. Pas déçue d'avoir fait la route pour voir leur prestation scénique, à la hauteur de leur réputation. Un groupe à suivre absolument. On n'a pas fini d'entendre parler d'eux ! Si vous avez l'occasion de croiser leur route, n'hésitez surtout pas ! Les dates de concerts sont à jour sur leur site.


Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page