mercredi , 14 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Dying Fetus à l’Amalgame

Dying Fetus à l’Amalgame


L'Amalgame Club, Yverdon-les-Bains (CH), vendredi 12 juin 2015

REVIEW – La saison arrivant gentiment au bout, nous voulions terminer en beauté à l’Amalgame. Et pour ça, le concert de Dying Fetus était l’occasion rêvée. Départ pour une soirée « metal » dans la belle salle yverdonnoise.

En première partie ce sont les Zurichois de Virvum qui ont fait le job. Soyons francs, nous sommes arrivés juste pour les 2 derniers morceaux. Un public moyennement emballé, plutôt intéressé à boire des mousses à l’extérieur par cette chaude soirée presque estivale. N’épiloguons pas sur Virvum et encore moins sur la météo, et passons aux choses sérieuses. Souhaitons néanmoins bonne chance à ce bon groupe zurichois.

Dying Fetus, bientôt 25 ans de carrière et plus grand chose à prouver, entre donc sur scène devant un public conquis d’avance. Les métalleux de tout genre sont là, prêts à jouer des coudes sur cette musique violentes et underground à la fois. Précisons en effet pour celles et ceux qui ne connaitraient pas le groupe américain, que les mecs jouent dans un style très lourd, agressif et ultra précis à la fois. On peut appeler ça du grind. Ca envoie sec du début à la fin, on sent bien que John Gallagher et sa bande ne sont pas là pour rigoler. Le chant d'outre-tombe est forcément très sombre, puissant et les paroles ne racontent pas que de belles histoires d’amour. Hormis des sujets politiques, le groupe traite des thèmes autour de la mort et de trucs assez violents. Les titres parlent d’eux-mêmes (One Shot One Kill, Killing on Adrenaline, Justifiable Homicide, Your Treachery Will Die With You, Kill Your Mother etc…). C’est le genre qui veut ça remarquez.

Mention spéciale au batteur, Trey Williams, qui joue d’une manière hallucinante. Technique, rapidité, finesse, tout y est. Une précision incroyable qui se remarque sur les passages saccadés guitare-batterie.

La saison se termine donc de manière énergique avec ce concert de qualité. Un groupe mythique que nous sommes ravis d'avoir pu apprécier "chez nous". La prochaine saison recommencera avec un autre grand nom de la scène metal, puisque Sepultura (et oui) sera à l'Amalgame le 20 août prochain. Un concert immanquable pour qui à écouté du metal dans les années 90.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page