vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Chester French

Chester French

Love The Future

Interscope


Les amateurs de pop accrocheuse vont être ravis. Chester French nous présente un album qui risque de toucher un large public. Attention OVNI!

 

Chester French est un duo pop américain que l’on avait découvert au printemps avec un single assez époustouflant nommé “She Loves Everybody”. Mélodie imparable, écriture originale, arrangements soignés, paroles hilarantes, le tout accompagné d’un clip lui aussi assez drôle qui, en 4 minutes, résumait mieux les relations hommes-femmes au Etats-Unis en 2009 qu’un traité de sociologie de 500 pages, il y avait tout pour faire de ce titre l’un des grands moments musicaux de l’année. Le premier album du groupe, LOVE THE FUTURE, débarque aujourd’hui en Europe et prouve que Chester French n’était sûrement pas qu’un feu de paille.

 

LOVE THE FUTURE est un pur album de pop. Pendant 40 minutes, nous sommes donc au royaume de la mélodie et du refrain accrocheur, mais au moins trois faits font très largement ressortir cet album au sein de la production annuelle. D’abord les deux Chester French, bien qu’encore très jeunes, sont des compositeurs de chansons absolument redoutables. D’un bout à l’autre, on sent un vrai talent pour le refrain qui tue et la mélodie qui reste scotchée dans la tête. Il y a souvent une inspiration très sixties dans la plupart des morceaux. Néanmoins, ceux-ci ne sonnent pas une seconde passéiste à cause des deux points suivants. Les Chester French ont en effet ensuite, après leur talent d’écriture, une imagination qui semble quasi sans limite. Alors que leurs chansons pourraient être de gentilles pop songs sans histoire, eux les remplissent d’arrangements étranges, de bruits bizarres, de mélodies qui s’arrêtent et qui repartent. Il y a vraiment dans ce disque un bouillonnement d’idées assez incroyable. Une chanson est une sorte d’hommage aux musiques de westerns-spaghetti, la suivante est bourrée de guitares, la troisième est quasi baroque, une quatrième est une quasi ballade country. Et ainsi de suite jusqu’à la fin du disque.

 

Urgent et léger, moderne et kitsch, futile et accrocheur

 

Cette grande diversité de style, toutes ces drôles d’idées dans les arrangements, sont généralement le principal défaut pointé par les critiques à propos de ce disque, certains trouvant que tout ceci est un peu « too much ». Il est possible d’aller dans le sens de ces critiques. Mais il est tout autant possible de trouver que cette singularité est précisément tout ce qui fait le charme de ce groupe. Et pour finir, troisième point qui place Chester French tellement à part au sein du music-business actuel : bien qu’étant donc un pur album de pop d’inspiration 60’s, LOVE THE FUTURE a été produit par Pharrell Williams, bien connu dans le milieu hip hop, ce qui renforce encore d’autant l’aspect OVNI de ce disque.

 

Que retenir de tout cela au final ? Eh bien que LOVE THE FUTURE est loin d’être parfait. Que par moments il a un tout petit peu trop tendance à lorgner vers la teen-pop. Néanmoins, il y a là trop de talent, trop d’idées, trop de mélodies imparables, trop de potentiel pour passer à côté. LOVE THE FUTURE est l’une des vraies grosses surprises de l’année (pour qui aime la pop, hein, bien évidemment), un disque urgent et léger, moderne et kitsch, futile et accrocheur. On attend déjà la suite avec impatience…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page