dimanche , 17 octobre 2021

Catfish

On a connu revival punk, le revival garage, le revival grunge ou coldwave, voici apparemment venu le temps du revival blues. C'est en tout cas une impression persistante au vue du nombre d'albums sortis ces derniers mois qui remettent ces sonorités au gout du jour. Les français de Catfish sont donc les derniers en date à s'engouffrer sur cette voie. Avec une nuance de taille toutefois puisqu'ils aiment   parsemer leurs compositions de clins d'œils appuyés aux Kills (Make Me Crazy, Catch Me, My Daddy).
Les poissons chat nagent donc entre deux eaux; les morceaux orientés indie rock alternent avec des compositions plus dépouillées qui fleurent bon la vase du Mississippi. Ces dernières reprennent les codes caractéristiques du blues : une sorte de dépouillement dans les mélodies et une production assez sobre et efficace. Mais la voix, pourtant puissante, d'Amandine est parfois poussée dans ces retranchements et ça s'entend malheureusement. Cette voix justement est peut-être l'élément qui fait que je n'ai pas particulièrement accroché avec cet album, mais c'est totalement subjectif et certains adoreront.

Même si Catfish ne sont pas les premiers à dépoussiérer les sonorités made in Louisiane ces derniers mois, ils s'en sortent honorablement. Le duo est actuellement en tournée français et sera aux Eurockéennes ainsi qu'au Paléo en juillet.

About Anthony

:-)

Check Also

Amaranthe, la plus belle plante du rock

POWER METAL – Quelques mois avant la sortie de son sixième album studio intitulé « Manifest », …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.