samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Boy

Boy

Mutual Friends

Label: Grönland Records / Musikvertrieb

INDIE-POP – Quand on vous dit que la musique n’est pas une histoire de sexe ! Ce duo féminin a choisi un patronyme plutôt paradoxal : BOY (n’y voyez-là aucun hommage au tube de la chanteuse Sabrina…). Après la sortie d’un EP au printemps et un été en tête des « Repérages » sur Couleur 3, les filles sortent enfin un premier album qui fleure bon le coup de foudre amico-musical qui les a réunies. Découverte !

Boy, c’est le fruit de la rencontre entre deux jeunes femmes passionnées, la zurichoise Valeska Steiner et Sonja Glass, originaire de Hambourg. Une jolie histoire vécue par les musiciennes qui se sont rencontrées à Zurich en 2008 et ont décidé de ne plus se quitter. La première au chant, la seconde à la basse…pour un résultat plus qu’étonnant !

Au premier abord, il est très facile de les classer en tant qu’auteurs-compositeurs pop. Mais 2-3 écoutes révèlent que les filles ont su canaliser leur énergie et créer leur propre style, à mi-chemin entre la pop, la folk et les sons électroniques.

En écoutant MUTUAL FRIENDS, on se lierait d’amitié avec ce charmant duo sans le moindre souci. Tant pour la douceur que pour le dynamisme qu’il véhicule. Leur musique est à la fois touchante et enjouée, sobre et multicolore, inspirée par les histoires réelles du quotidien. Imaginez un mélange de l’élégance de Phoenix (Thomas Hedlund participe d’ailleurs à quelques morceaux), des mélodies vivantes de Feist et la profondeur émotionnelle de Bon Iver. Mais ces comparaisons restent superficielles car il vous manquer toute l’originalité du concept de Boy et le charisme de ses deux interprètes.

 

 

Les sonorités folk sont teintées de subtils accents asiatiques tout au long de "This Is The Biginning". "Drive Darling", une oeuvre autobiographique, parle de Valeska qui a du laisser famille et amis à Zurich pour vivre son rêve et du sentiment d’optimisme qui prévaut. Un morceau où le tempo s’accélère et les guitares sont entraînantes, libératrices. A l’opposé, "Waitress" explore l’histoire mélancolique d’une serveuse de bar coincé dans le temps qui se demande quand sa vie va changer.

BOY nous revient en terrain connu lors de "Skin" ou encore "Silver Streets", morceaux engagés ou aux rythmes plus énergiques. Le genre n’est pas le plus flagrant mais il reste néanmoins très agréable à écouter. Enfin, le single "Little Numbers" a quelque chose de récréatif, étant le dernier enregistrement de la session. C’est sans doute pour cela qu’il s’en dégage une telle joie et une telle spontanéité : les artistes peuvent se relaxer car le travail est terminé !

Parfois, la musique pop peut sembler banale, cheap et laisser un arrière-goût comme le chocolat bon marché acheté dans une station-service lorsque vous êtes pressés d’avaler quelque chose. Cependant, MUTUAL FRIENDS déborde de poésie, de fraîcheur, nous transporte, nous secoue et nous envoûte. Opus authentique qui nous ferait presque perdre toute notion du temps.

Le duo sera en concert dans la cave du Bleu Lézard de Lausanne mercredi 19 octobre. Ah ben c'est déjà demain… chouette!

 


Un commentaire

  1. je découvre le duo et lueur folk espiègle très sympa et merci !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page