samedi , 22 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Bob Log III

Bob Log III

My Shit Is Perfect

Voodoo Rythm


Si vous avez lu l’interview de Bob Log III sur ce même site, vous avez pu vous rendre compte que ce gaillard n’est pas banal. Ce showman se produit tout seul depuis dix grosses années. Avec sa guitare, une grosse caisse, une cymbale et surtout son casque customisé avec un micro de téléphone, il s’est créé un personnage qu’il incarne si bien qu’il est difficile de discerner Bob Log de Robert Reynolds – son vrai nom. D’ailleurs comme le dit Tom Waits à son propos, « personne ne sait jamais quel âge il a ». Il ne semble d’ailleurs pas trop affecté par les contraintes temporelles, en onze ans, ce nouvel album n’est que le quatrième. C’est que l’américain semble largement préférer le live au studio, il tourne énormément et se pose rarement. Au fond ce n’est pas si grave, cela n’en rend chaque album que plus jouissif, surtout quand on se rend compte que cette fois oh ! surprise, c’est sur un label suisse qu’il sort. Et pas n’importe lequel puisque c’est Voodoo Rythm, c’est-à-dire LE label suisse de rock déjanté tendance rockabilly, celui de Reverend Beat-Man et des lausannois de Giant Robots entre autres.

Mais attendez encore de voir le titre de ce quatrième album : MY SHIT IS PERFECT. Crade donc, mais jamais vraiment vulgaire, Bob Log the third est un grand enfant, imbibé de blues… et de scotch. Fidèle à lui-même, on sent quelques nouveautés sur cette galette, le son a changé il est plus clair qu’avant. Quoi de plus normal quand on pense que son précédent album, Log Bomb, remonte à six ans ! Un son plus clair donc, moins dense… Certains regretteront la crasse des premiers albums, mais rassurez-vous il est peu probable que Bob Log III quitte un jour le caniveau car c’est de là qu’il tire sa musique. Il ne fait qu’expérimenter de nouvelles choses voilà tout, en l’occurrence, il abandonne un peu du frénétisme de sa slide guitar. Prendre son temps, serait-ce là une marque de maturité ?

J’en doute, mais le fait est que sa musique est bien plus recherchée qu’on ne pourrait le croire. Car son delta blues lui vient des tripes, et cela remonte à loin : ses premiers enregistrements, avec son duo Doo Rag, remonte à 1993 déjà. Alors bien sûr sa musique est plus aérée, la boîte à rythmes amène un peu de rigueur, mais ceux qui aimaient Bob Log III avant ne seront pas déçus. Et ceux qui ne connaissent pas n’ont rien à perdre à découvrir ce rock dépouillé mais efficace. A bon entendeur.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page