Home » Chroniques CDs » Aloan

Aloan

No Fear, No Bravery

ELECTRO-POP-ROCK - On ne présente plus le groupe genevois Aloan dont le 5ème album est sorti fin août. Loin de la tendance trip-hop du BETTER IN SPRINGTIME sorti en 2007, ce NO FEAR NO BRAVERY continue plutôt le virage rétro amorcé avec PRETTY FREAKS en 2009

Eux-mêmes qualifient le genre de cet opus de « western électro-accoustique » où l’on se croirait parfois dans un film à la B.O. signée par Ennio Moricone. Côté production, le son est excellent, propre : cet album est le résultat de la collaboration entre Alain Frey, le fondateur du groupe, et Lyn M dont la voix superbe se trouve mêlée aux instruments de Vincent Haenni (des Young Gods), Renaud Millet-Lacombe, Alexandre Rodrigues ou Fred Hirschy. Enregistré à Genève par Serge Garcia, c’est à Los Angeles que les mixage et mastering ont été réalisés.

Le premier titre, "In Theory", entre dans le vif du sujet ! C’est carrément la chevauchée sauvage… l’intensité qui monte au fur et à mesure de ce morceau très bien ficelé… Vite emporté par la musique, on imagine les grandes plaines : les cow-boys ne sont pas loin. Mon coup de cœur de l’album, malheureusement le reste ne sera pas aussi intense quoique pas mauvais non plus… "Height Men" comporte un rythme ternaire, ça groove et sonne bien, sympa ! Le single "What The Hell Is This For", aux guitares rétros très présentes, a un petit quelque-chose du morceau "Kabuki" sur PRETTY FREAKS. Tonique, il nous fait taper du pied ; entêtent, on le retient facilement et il fini, heureusement, juste avant que le refrain ne commence à agacer. "Merry-Go-Round" poursuit la vague rétro, surtout avec la rythmique qui balance et soutient une belle orchestration. Une petite parenthèse intimiste grâce à "Sleeping For Ages" qui laisse ensuite la place au sixième titre "No Fear, No Bravery", morceau qu’on verrait sur une B.O. d’un film de Tarantino, même s’il est mélancolique. Très réussi.

 

 

La seconde moitié de l’album revisite en partie les sixties, bien fait mais pas inédit non plus… Avec une petite touche de modernité par quelques sons électro et une rythmique funk-reggae, l’avant dernier morceau "After The Apocalypse" tranche avec le reste sans pour autant détonner. On termine sur un titre plus disco-pop avec "My Silent Machine"…

Cet album est varié et musicalement bien torché, toujours emmené avec brio par Lyn M dont le duo avec MC Granite fonctionne à merveille. Aloan a bien évolué et reste dans l’air du temps puisque le rétro est, comme on dit, « à la mode » !

 


Check Also

Toybloïd – MODERN LOVE

Avec MODERN LOVE, le deuxième album du trio mené par Lou (guitare, chant) et Madeleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.