dimanche , 23 juillet 2017
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Wakrat

Wakrat

Wakrat

ROCK - Voilà probablement un album qui va bousculer ton automne. Ça sort cette semaine et ça sent presque aussi bon que du Rage Against The Machine. Forcément moins bourru que Zach et le reste de la bande, on a quand même envie d'essayer...

Dès qu'un des membres de Rage Against The Machine bouge un micro-doigt de pied, toute la sphère rock s'agite dans tous les sens. Et cette fois-ci, ce n'est pas Tom Morello et ses multiples projets qui nous secoue notre petite tronche. C'est bel et bien Tim Commerford, le bassiste de RATM qui nous surprend avec son nouveau groupe WAKRATSurprise ! Les deux autres membres sont des français pure souche : Mathias Wakrat à la batterie et Laurent Grangeon à la guitare. Le premier donne son nom au groupe, la classe américaine ! Non ?! Avec un nouveau président à la perruque bon marché outre-atlantique, ces gars-là vont avoir du pain sur la planche. Très impliqués politiquement contre le système actuel, les trois furieux ont même créé la république de WAKRAT sur Parliament Square à Londres. Un bottage de cul en règle !

Cet album nous propulse les fesses dans un mélange détonant de punk et de fusion. Avec un art de la rythmique efficace, les riffs s'enchaînent comme des hymnes à la révolution. La basse ronflante légendaire de « Timmy C » est toujours aussi présente. La voix de l'américain se veut revendicative et bien placée. Son chant rauque et cassé nous donne envie de tout péter chez nous ! Le premier morceau et nouveau single « Sober Addiction » nous met tout de suite dans le bain de la protestation avec son côté brut et sale. Avec un disque aux engagements prononcés et en adéquation avec une époque sinistrée par les inégalités, WAKRAT tape de la massue sur la table ! WAKRAT FOR PRESIDENT !

L'album éponyme est déjà sorti en version digitale depuis le 8 novembre. La version physique suivra le 11 novembre 2016. Le groupe participe également à la tournée #MakeAmericaRageAgain avec Prophets Of Rage en opposition à Donald Trump.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page