lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Venetus Flos

Venetus Flos

Bound For Glory EP

Label: Goldon Records

ELECTRO-POP - Originaire d’Argovie, Venetus Flos nous livre un EP double-face, à la fois électronique et planant, et à la fois pop et dansant.

Cinq morceaux pour ce BOUND FOR GLORY, qui, s’il ne révolutionne pas le genre, à néanmoins le mérite d’être très intéressant. En une vingtaine de minutes, le trio suisse-alémanique explore toutes les alternatives qu’offrent actuellement les nouvelles technologies musicales. Mais loin d’être une association d’ordinateurs mélomanes, Venetus Flos est un vrai groupe, avec un vrai chanteur et de vraies chansons. Et ça s’entend. On n’est pas dans une suite de tube à la David Guetta, aux mélodies sur-exploitées et au chanteur sans âme. Il est vrai que les gimmicks informatiques ont une place importante dans la musique de Venetus Flos, mais ce sont de véritables musiciens qui sont à l’origine du projet, qui est en passe de faire son trou dans la scène musicale suisse.

Le titre d’ouverture, "Loyal To The Cash", est très électro. On identifie immédiatement l’influence des années quatre-vingt, au niveau du son, mais également de la voix grave qui pourrait faire penser à Morissey ou même David Bowie. La chanson, plus planante que dansante, rappelle par certains aspects les premiers albums de Moby, dans sa délicatesse et sa douceur.

 

 

On change radicalement d’ambiance au morceau suivant, "Cocaine In Spain". Beaucoup plus dynamique que la précédente, la chanson ensorcelle l’auditeur grâce à son beat très catchy. On passe alors dans l’autre face de l’album, celle de la pop teintée d’électro qui ferait facilement danser les foules, et on se surprend alors à trouver des similitudes avec le projet solo du chanteur de Bloc Party, Kele Okereke. Le morceau est très bon, et demanderait peut-être un peu plus de puissance et d’intensité, d’ailleurs peut-être présente sur scène…

Lors de "Northpole", on retrouve le Venetus Flos initial, celui qui nous avait interloqué avec "Loyal To The Cash", ses mélodies électro, ses bruits synthétiques et sa voix grave. Si le refrain est assez catchy, la formule du morceau n’est pas très originale. Mais la pluralité des sons électroniques, utilisés de manière diablement intelligente, portée par la voix grave du chanteur nous persuade de l’intérêt pour ce groupe.

A nouveau, "Woodstock" illustre la partie dynamique du groupe, avec ses paroles nous sommant de continuer à danser, et l’ultime morceau, "Suicidal Birds", combine quant à lui la douceur électronique de "Loyal To The Cash" et "Northpole" et la mélodie pop de "Cocaine In Spain". Loin d’être bipolaire, Venetus Flos jouent ainsi avec ses capacités et prouve qu’on peut à la fois mêler musique électro intello et mélodie pop efficace.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page