dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Go!Team

The Go!Team

Rolling Blackouts

Label: Memphis Industries / Musikvertrieb

MIXED MUSIC Quel curieux mélange The Go! Team, tout y passe… On se retrouve néanmoins un peu déboussolé à l’écoute de cet album. Quand trop d’influences tue l’influence…

C’est vrai que l’on aime mettre un nom, une étiquette, à tel ou tel artiste. On le range ainsi dans une case. Peut-être que cela nous rassure de savoir où il va. Avec The Go! Team, c’est impossible. Il y a trop de trucs  alignés à la suite pour espérer trouver un style qui correspond. On essaie quand même ? Ok ! The Go! Team, le seul groupe de Old School Hip-Hop-Indie-Garage Rock-Cheerleader-Dubstep-Hipster funk-Blaxploitation revient avec un troisième album unique en son genre…. Ca sonne mal, non ? Bref, le groupe anglais aime innover et se démarquer des modes conventionnelles. Ce melting-pot des styles n’est pas facile à apprivoiser car une impression de brouhaha permanent règne tout au long de l’album. Beaucoup de percussions, beaucoup de voix, beaucoup d’instruments, beaucoup de tout… Pourtant, il y a certains morceaux qui sont dignes d’intérêt comme le oldschool "Secretary Song", le joyeux "Ready To Go Steady"," Buy Nothing Day" ou encore "The Running Range". Il y a toutefois des titres plus surprenants, on pense notamment à "Bust-Out Brigade" et son genre Guggen-Musique avec tous ces cuivres (ce n’est pas vraiment un compliment, nous sommes d’accord) ou "Yosemtie Theme", étrange mélange de country et du générique de « La Petite Maison dans la Prairie ». Notons que de nombreux titres donnent une impression de séries américaines des années 70.

 

Melting-pot des styles

 

Ian Parton et ses compères arrivent néanmoins à épurer un peu leur style dans quelques morceaux (Super Triangle), ce qui n’est pas désagréable. On reste toutefois sur notre faim lorsqu’on connaît le potentiel du groupe. Sont-ils trop créatifs ? Sont-ils fous ? Ils terminent en tout cas leur album de la meilleur des façons avec "Back Like 8 Tracks", un titre certes ou tout se mélange, brouhaha, intensité, cuivres, paroles rapides, mais l’ensemble est cohérent. Ce qui n’est pas forcément le cas de tout l’album.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page