dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Success

Success

Social Network Junkies

Label: Sakifo Records - Wagram / Disques Office

ELECTRO ROCK - Des débuts prometteurs et une tournée française qui s'étend d'ailleurs en Asie cette année... Success a tout pour réussir. Ce premier album confirmera t'il leur montée en puissance ?

De temps en temps sur Lords of Rock, quand on a entre ses mains le tout premier album d’un groupe, on ne le connaît pas. L’exception qui confirme la règle pour moi, c’est Success. Enfin leur découverte est plutôt issue d’un concours de circonstance que d’une réelle recherche de renouveau musical. Je m’explique.

Tout commence il y a un an à peine. Une petite radio locale tourangelle (Radio Béton! pour ne pas la citer) diffuse un petit groupe très intéressant, The Finkielkrauts. Ayant envie d’en avoir plus, je fais quelques recherches sur internet, et je m’aperçois que le groupe jouera pour la fête de la musique à Blois, capitale mondiale… du Loir et Cher (Louis XII, François Ier, Jack Lang, Robert Houdin… ça fait rêver !). Pressé de les découvrir en live, j’arrive en retard… Pour finalement apprécier le groupe présent sur scène, mais qui, bizarrement, ne ressemble pas aux quelques chansons que je connaissais déjà. Je vous le donne en mille : il s’agissait en réalité de Success !

Après cette soirée je décide donc d’en apprendre un peu plus sur ces garçons fraîchement découverts. Success est donc un groupe d’électro-rock rennais en activité depuis un peu plus de 5 ans. Leur premier album peut paraître tardif, mais pendant toutes ces années ils ont sillonné la France. En 2008, ils marquent leur premier “gros coup” avec un concert plus que remarqué aux transmusicales de Rennes, puis en 2009, leur chanson “Hard To Come Back” est sélectionnée pour la bande originale du film Zombieland, pour se faire une place entre Metallica et Black Keys notamment. Trois ans plus tard, et avec deux EP de sortis, SOCIAL NETWORK JUNKIES sort enfin.

 

 

Le tout premier titre surprend, c’est un peu le “Welcome” de AMERICANA, l’album de Offspring, une introduction à ce qui nous attend. Le suivant, “Nasty Baby”, donne le ton. Un morceau très groovy, qui captive de suite l’auditeur lambda. Sur “Tell Us” Success met les gaz. Un mélange de rock, d’électro et de hip hop qui n'est pas sans rappeler les Beastie Boys. Cette ressemblance est encore plus flagrante sur “Heavy M.C’s”. Mais ressembler ne signifie pas plagier. C’est simplement que les membres de Success ne se présentent pas en pâles copies des Beastie Boys mais ils sont plutôt là pour reprendre le flambeau laché le 4 mai dernier. Mais Success ne se résume pas qu’à ça. Les morceaux “Social Network Junkies”, “The Psychoanalyst” et “Band for…” sont moins rappés et se rapprochent beaucoup plus de l’électro pop que du hip hop. Chaque groupe a son titre phare. Pour Soundgarden c’est “Black Hole Sun”, pour Blur c’est “Song 2” et pour Success c’est… “S.U.C.C.E.S.S.”. Ce morceau regroupe tous les genres utilisés sur l’album, de la pop, du rock, de l’électro, du hip hop… Dès les premières secondes les beats couplés au riffs de guitare forment une des chansons les plus puissantes de l’album. Et c’est encore mieux en live. Si après l’écoute de SOCIAL NETWORK JUNKIES vous n’êtes toujours pas convaincus, faites un tour à un de leurs concerts pour être pris dans une explosion musicale. Le côté fringant du chanteur, Mr Eleganz, disparaîtra bien vite dès lors qu’il aura jeté sa chemise et offert ses poils de torse au public.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page