Tout le monde s’en souvient, les marches d’escaliers du Romandie première époque, soit celui situé à la Riponne, offraient aux spectateurs, en plus des désormais célèbres affiches minimalistes

Richard Biella

Tout le monde s’en souvient, les marches d’escaliers du Romandie première époque, soit celui situé à la Riponne, offraient aux spectateurs, en plus des désormais célèbres affiches minimalistes dudit club, d’éclatantes photos de groupes ayant balayé un soir Lausanne ou parfois de rétrospectives ou autres thématiques.

Dans les arches, Place de l’Europe, le nouveau Romandie permettait moins de telles expositions, si ce n’est l’impressionnant mur de briques portant l’inscription des donateurs pour le nouveau lieu. Toutefois, une telle architecture ne pouvait qu’encourager des initiatives pour donner un « plus » à la salle.

C’est donc avec un énorme plaisir que le staff lausannois annonce la première exposition photo dans son antre. L’homme à l’honneur d’une initiative qui, espérons, durera longtemps, s’appelle Richard Biella. Il faut dire qu’au niveau rassembleur, on fait pire que lui : punk, new wave, rap et monstres sacrés du rock, tout y est, exprimant cet esprit flamboyant et incontrôlable cher au Romandie.

Durant un mois, vingt photographies en grand format seront exposées dans le club. Le vernissage aura lieu ce vendredi dès 19h. L’entrée est libre. Les photographies sont évidemment à voir pendant les concerts, si le pogo n’est pas trop oppressant, ou lors des heures d’ouverture suivantes : du mardi au vendredi de 17h à 19h sauf les soirées de concerts, les 20 et 26 mai et 10 juin. Le samedi de 15h à 18h sauf les soirées concert du 16 mai et 13 juin. Plus d’informations sur www.leromandie.ch/expo 

Check Also

No Return – Interview d’Alain Clément en direct du Hellfest

(Interview réalisé par Emmanuel le 25 juin 2022 au Hellfest) En cet après-midi pluvieux du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.