samedi , 24 février 2024

Jesus on the Moon

Jesus on the Moon n’est pas blasphématoire, c’est plutôt une expérience d’un quatuor « messie musical », transportant un message original quelque peu étrange, comme si vous étiez transporté sur la Lune, avec tout ce que ca implique comme sensations étranges. Vous devez me prendre pour un fou à la lecture de cette description (je ne suis sous l’emprise de rien du tout !), mais une écoute de cet EP devrait me faire comprendre. JOTM ressemble à quelques groupes, et finalement, pas vraiment. A la fois indie pop moderne (My Caring) comme pop retro (Round House), progressif, free jazz (avec un saxophoniste qui se lâche), virant au psychédélique ou au hard rock s’il le faut, chantant en anglais et en français, le groupe brouille les pistes et s’affirme finalement dans le genre unique et indéfinissable qu’ils sont ! On peut distinguer une parenté avec Ange pour "Lorele" (la répétition du texte) ou Pink Floyd pour "Black Down Light" et ses sonorités planantes, mais là-encore, les pistes se brouillent rapidement, et ce qu’on perçoit peut vite devenir flou.

Si vous avez l’impression d’être dans un Ovni en direction de la Lune, avec des sons étranges mais reconnaissables, vous indiquant que vous n’êtes pas perdus, c’est normal. Le défi réussi du disque est de nous emmener en espace (on n’est plus sur terre !) inconnu sans nous perdre, mais sans flatter, en secouant un peu, mais cette expérience s’avère riche et étrange.

Sans doute l’un des disques les plus personnels que j’ai pu chroniquer, et c’est d’autant plus réussi quand il s’agit du premier EP.

About Author

Check Also

Saxon – Hell, Fire And Damnation

Si le samedi 29 juin 2024, Saxon se produira en tête d’affiche de la Mainstage 2 du Hellfest, alors il …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *